Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 octobre 2016 2 18 /10 /octobre /2016 11:02
Vivre ensemble à Bar le Duc

Retour sur une réunion rassemblant le monde associatif de Bar le Duc organisée par la mairie. Un sentiment d’écœurement domine face à un discours dégoulinant de contentement de soi hors de propos de la part du premier magistrat. On va mettre de côté l'assertion maintes fois réaffirmée, à chaque prise de parole, qu'il n'y a que trois conseillers régionaux officiels pour représenter la Meuse à Strasbourg, c'est récurrent dans le langage UDI/LR du territoire. Enfin, quoi... vous avez voté autre chose? Tant pis pour vous, électeurs improbables et sans intérêt...

Mais quand s'étale avec complaisance et autosatisfaction permanente la promotion du vivre ensemble à Bar le Duc, on ne peut que s'interroger. Étaient présentes ce jour les associations invitées, pour la plupart subventionnées au bon vouloir de la majorité politique en place. Mais était aussi invitée une association qui ne reçoit aucune reconnaissance sinon de belles paroles lors de réunions autour d'une table. Une association reconnue par le Département, par la Région, par l'Etat, par l'Europe, au regard des soutiens avérés qui accompagnent ses actions en direction de la jeunesse barisienne et du territoire proche, en particulier la jeunesse fragile. Quand le dédain et le mépris s'accompagnent de fatuité, on ne peut que se demander ce qui se cache derrière cette façade bonhomme mais néanmoins péremptoire de celui qui dit défendre des valeurs, celui qui dit écouter, celui qui dit partager, en un mot celui qui est le meilleur.

Quand résonne, dans les velours feutrés du théâtre, une telle phrase "quand un dossier est bien ficelé, il n'y a pas de problème, la ville finance les projets" , l'auditeur reste perplexe sur la lecture de ces dossiers qui en est faite et sur le staff responsable de la validation de la décision. Serait-ce à dire que des projets adoubés par l'Etat, par la Région, par le Département, par l'Europe via le FSE, dont on connaît les arcanes extraordinairement complexes pour constituer justement un dossier complet et sans faille, le seraient au travers de dossiers mal ficelés? Quand l'association est rencontrée via un directeur de cabinet pour un projet accompagnant des dizaines de jeunes du territoire qui ne sont suivis par aucune autre structure, quand on se permet de ne donner réponse que 15 mois après et de faire signer la lettre de refus par une vice-présidente d'agglo, est-on vraiment adepte du vivre ensemble? Quand on envoie élus et services assister à une table ronde rassemblant les partenaires institutionnels autour de la présentation de l'action et que chacun s'accorde à reconnaître l'excellence du travail réalisé et de l'accompagnement exceptionnel des jeunes, on ne peut que rester coi... Les jeunes du territoire n'ont donc comme valeur ajoutée que celle liée au sport ou aux loisirs. Allez vous faire voir ailleurs, à Bar le Duc et dans Meuse Grand Sud, ne sont de vrais citoyens à part entière que ceux qui sont susceptibles de faire partie d'un panel intéressant du point de vue électoral. Alors on soigne les associations sportives, on soigne les associations culturelles et/ou d'animation, on soigne les associations humanitaires... des électeurs potentiels, c'est à bichonner. Voyons voir... 4000 licenciés dans les clubs barisiens... 4000 voix hypothétiques...

Et croyez-moi, ces associations sont toutes respectables et je n'ai absolument aucun grief à leur encontre. Chacune dans son domaine mène des actions remarquables dignes d'être accompagnées.

Au fait... vous vous interrogez sur les raisons d'un tel mépris? Rien de moins qu'une raison politique. Car la présidente de l'association est une citoyenne encartée au PS... Car, en dehors de tout engagement associatif, entendons-nous bien, cette citoyenne, élue, en toute illégitimité (ben oui, c'est cela le respect républicain du peuple!) à la Région qui plus est, n'hésite pas à relever les contradictions entre le discours et les actes, car cette citoyenne ose prendre la défense des plus fragiles, qu'ils soient jeunes ou moins jeunes, bref car cette citoyenne, en son nom personnel, fait de l'activisme politique, au bon sens du terme, au service de ses concitoyens. Et le pire... cette citoyenne a la fâcheuse idée de présider l'association, rendez-vous compte, une citoyenne de gauche, qui défend des valeurs de laïcité, de solidarité et d'émancipation et qui ose sans vergogne les afficher.

C'est cela le vivre ensemble aujourd'hui dans cette bonne ville de Bar le Duc et dans la communauté d'agglomération. C'est cela l'Agenda 21, c'est cela les voisins solidaires, c'est cela aussi l'UDI dont se revendique le député maire.

Repost 0
Published by Diana ANDRE - dans Politique
commenter cet article
8 mars 2015 7 08 /03 /mars /2015 14:42

carton corresp copie

Nos réunions publiques à venir... nous venons vous écouter... venez échanger avec nous sur l'avenir du département, sur votre avenir...

Réunions publiques à venir

Repost 0
Published by Diana ANDRE - dans Politique
commenter cet article
8 mars 2015 7 08 /03 /mars /2015 13:19

Cantons de la Meuse 2015Nouveauté pour ces élections qui s'intitulent désormais élections départementales, qui doivent désigner les 34 membres du Conseil Départemental. Le département a été réorganisé en 17 cantons. Ce redécoupage a pour but de proposer aux électeurs une représentation plus équitable de leur canton en nombre d’habitants par élu. Ainsi, le canton de Vavincourt disparaît-il, fondu dans deux nouveaux cantons.

Celui de Bar le Duc 1 laisse désormais la commune de Robert Espagne au canton de Revigny mais intègre, aux côtés des communes de Trémont Sur Saulx, Combles en Barrois, Savonnières devant Bar et la partie de Bar le Duc rive gauche de l'Ornain, les communes de Longeville en Barrois, Resson, Naives Rosières, Géry, Erize Saint Dizier, Rumont, Erize la Brûlée, Seigneulles et Raival.

carton corresp copieTout un nouveau territoire à découvrir... mais forts de notre enracinement aux uns et aux autres de notre équipe, "La Meuse au Coeur, innovante et solidaire", nous en avons déjà mesuré toute la dimension humaine depuis la vallée de l'Ezrule jusqu'à la vallée de la Saulx, en passant par celle de l'Ornain. 

Des paysages différents, des villages nichés dans des vallons verdoyants, des communes rurales et des quartiers urbains, c'est ce qui fait toute la richesse de ce canton.

Déployé sur trois intercommunalités, la Communauté d'Agglomération de Meuse Grand Sud, la CODECOM Entre Aire et Meuse et la CODECOM de Triaucourt/Vaubécourt, il fait la part belle à des bassins de vie soucieux de se développer et d'apporter qualité de vie à ses habitants.

nouveau canton


Repost 0
Published by Diana ANDRE - dans Politique
commenter cet article
8 mars 2015 7 08 /03 /mars /2015 11:06

Après une trop longue interruption, je reviens vers vous pour faire part de ces moments de vie intense qui se déroulent depuis plusieurs semaines! Car la campagne électorale, c'est passionnant!

En effet, tout au long de ces sept années, je suis allée à votre rencontre, j'ai partagé avec vous des évènements ponctuels, j'ai accompagné certains d'entre vous dans les difficultés de la vie, j'ai essayé d'être présente au maximum dans chaque village, dans chaque quartier de Bar le Duc. Et une connaissance approfondie de la vie meusienne m'a permis de réfléchir à de nouvelles propositions au service des Meusiens. 

Elections-departementales-2015 2064 redimensionnerPour continuer ce chemin avec vous, je repars avec cette fois toute une équipe. Deux titulaires, deux remplaçants...

Une femme et un homme en titulaires, pour apporter enfin la parité au sein du Conseil Départemental. Ce seront ainsi 17 femmes et 17 hommes qui siégeront à l'assemblée.Elections-departementales-2015 2072 redimensionner

J'ai choisi pour m'accompagner, (ou plutôt, nous nous sommes choisis mutuellement!) Arnaud MAC FARLANE, un jeune Meusien, consultant pour des entreprises de transport ferroviaire ou aérien, très engagé et connaissant bien les acteurs de notre territoire.

Nos remplaçants:

Elections-departementales-2015 2054 redimensionnerArlette REUTER, maire déléguée de Naives Rosières, est passionnée, tout comme moi, par le bien-être des citoyens. Elle est très engagée dans le milieu associatif et chacun lui reconnaît des qualités humaines indéniables.

Jean-François KIRCH, qui a formé des centaines d'apprentis Elections-departementales-2015 2189 redimensionnerdans la filière agricole, sait de quoi il retourne en matière de jeunesse, de développement économique et de spécificité rurale.

Tous les quatre, amoureux de la Meuse, persuadés de ses nombreux atouts, amoureux des Meusiens, nous allons à votre rencontre, ensemble, en porte à porte, en réunions publiques...

Mobilisés pour vous, engagés avec vous! A tout bientôt donc, au hasard de nos visites tout près de chez vous!

Groupe

Repost 0
Published by Diana ANDRE - dans Politique
commenter cet article
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 09:14

Ce lundi ont été installés dans la salle des fêtes de Tronville les nouveaux conseillers communautaires de la Communauté d'Agglomération. Une nouvelle étape pour cette jeune structure, née par certains moments au forceps. On peut dire que ce fut une belle entreprise que de créer de toute pièce une communauté rassemblant autant de territoires d'horizons et/ou de cultures différents. Pourtant certains désaccords, dont le tout dernier sur le prix de l'eau à Nançois, ont laissé des traces que l'on espère gommées pour faire avancer le sud meusien. Car c'est le challenge qui s'ouvre aujourd'hui: faire de cette agglomération un territoire attractif, avec une économie solide qui donnera envie aux décideurs comme aux citoyens de s'y installer.

Un nouveau président, Bertrand Pancher, a pris les rênes de ce territoire. Il se garde de tout triomphalisme... car  "A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire"... Serait-ce à dire que la victoire fut facile? Certes, les élections municipales sont passées par là, entraînant un changement de majorité... un seul candidat qui semble faire consensus...

Le président a voulu pour cette nouvelle agglo un bureau ouvert à tous, représentatif de toutes les communes, des petites, des moyennes ou des grandes. Se refusant à proposer des fonctions de vice-présidents à des membres issus du bureau municipal de la ville chef-lieu, la liste des vice-présidents s'en trouve donc plus éclective, certains opposants d'hier se retrouvant aux premières loges... ce qui est de bonne guerre! Mais il est à noter que les cinq conseillers délégués sont quand même, pour quatre d'entre eux, issus du conseil municipal de Bar le Duc... faudrait quand même pas rigoler...

Une miette (suppléance dans un syndicat des eaux) laissée à l'opposition barisienne témoigne en tout cas de la volonté de la nouvelle majorité d'avoir les coudées franches pour une nouvelle gouvernance. Car c'est peut-être aussi le style de gouvernance mis en place par l'ancienne majorité qui a faussé la donne au cours de la mandature et ouvert une boîte de Pandore qui ne demandait qu'à s'épancher. Même si cette gouvernance était apparemment élargie, elle semblait intransigeante, ne laissant guère de place à l'expression de différences ou à des propositions alternatives à celles prises en petit cercle.

Souhaitons que les élus "de base" au sein de cette agglomération auront l'occasion de discuter et de débattre des rapports proposés au sein de vraies commissions dédiées. Espérons, pour le bien de tous les citoyens, que se déroulent de sains débats qui se nourriront de l'expression de chacun.

Mais l'attention reste également suspendue aux premières décisions prises qui, je l'espère, n'iront pas à l'encontre de celles qui ont procédé à la naissance de projets de bon sens, je pense en particulier à l'implantation de l'EHPAD en centre ville et à la délocalisation du hall des Brasseries vers la Grande Terre. Car aucune collectivité, soucieuse du bien-être de ses citoyens, n'implante une telle structure au sein même d'un cœur de ville... J'ai entendu également cette allusion quant au choix à faire en ce qui concerne les zones économiques... je pense à la zone artisanale de Robert Espagne, qui n'a que trop longtemps attendu un aménagement promis depuis des décennies et qui ne doit pas pâtir de décisions tranchées dans le vif.

Repost 0
Published by Diana ANDRE - dans Politique
commenter cet article
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 14:51

En ces premiers jours d'avril, je reprends le cours de ce blog que j'avais un peu laissé de côté, suite à des évènements un peu compliqués, dont les récentes élections municipales.

Présente sur la liste sortante de "Bar le Duc passionnément", j'ai vu le scrutin décider de l'arrivée en majorité de notre adversaire, Bertrand Pancher.

Je souhaite à la nouvelle équipe en place de répondre aux attentes des Barisiens et de mener la ville vers plus de prospérité au service des citoyens.

Je reste conseillère générale et ne manquerai pas de suivre attentivement les évènements politiques et les décisions prises qui devront être à la hauteur des enjeux de ces six prochaines années. En ce qui me concerne, ne compte que le mieux vivre pour tous, avec un respect mutuel.

Repost 0
Published by Diana ANDRE - dans Politique
commenter cet article
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 17:07

L'Est Républicain continue à contribuer à l'information de tous concernant CIGEO. Aujourd'hui, est traité le sujet du transport. A la lecture des articles, on constate que l'ANDRA n'apporte guère de réponses positives aux questions posées. Et l'on mesure les risques que pose déjà l'éventuel futur centre d'enfouissement de déchets nucléaires à Bure. Pour faire suite à l'article que j'ai publié récemment, je vous livre, tiré de l'Est de ce jour, l'entretien accordé  par Philippe Guiter, expert en transport de matière dangereuse et radioactive, syndicaliste Sud Rail et responsable du CHSCT (Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail)

'Que pensez-vous de Cigéo ?

Avant de parler de Cigéo, il faut parler de La Hague. Si Cigéo est construit, c’est pour débarrasser La Hague. Le retraitement ne devrait pas exister. Aujourd’hui en France, c’est déjà 500 trains de combustibles usés par an.

D’après mon estimation, Cigéo en rajouterait 200.

Pour vous, quelle serait la meilleure solution ?

Il faudrait laisser les déchets vitrifiés à La Hague. Le site est déjà pollué. Ça ne sert à rien d’en contaminer un autre. Cigéo déplace le problème des déchets par rails, ce qui augmente le risque pour les travailleurs et les populations. Les personnes sont exposées sur l’autel de l’industrie nucléaire et ça, en tant que syndicaliste et responsable hygiène et sécurité, ça ne me va pas.

Quelles sont vos craintes ?

En transportant les déchets,on multiplie le risque d’accident. Les cheminots et les usagers sont soumis au rayonnement neutronique. Les colis de déchets radioactifs sont transportés dans des emballages blindés appelés castors, soumis à des normes. Mais elles ne correspondent pas à la réalité. Lors de l’accident du tunnel du Mont Blanc, la température est montée à 1.000 degrés pendant quatre heures. Or les colis sont prévus pour résister à une température de 800 degrés pendant 30 minutes.

La catastrophe ferroviaire de 2009 de Viareggio en Italie a provoqué un incendie qui est monté également au-dessus des 800 degrés. Et au Canada, en plein centre ville, l’incendie a duré trois jours. Les pompiers n’avaient pas accès au train.

Alors que se passerait-il en cas d’accident et d’incident avec des matières radioactives ?

Si les colis sont détruits, leur contenu contaminera la région. L’IRSN explique qu’il ne se passe rien, ou que c’est toujours maîtrisé. Mais lors des accidents en Italie, au Canada ou en Belgique, on a bien vu que ce n’était pas maîtrisé. Il va falloir des réponses.

Le personnel qui transporte ce type de cargaison est-il formé et protégé ?

Ceux qui conduisent les trains chargés de matière radioactive passent une demi-journée de formation. Mais les travailleurs ne sont pas surveillés sur le plan de la santé. Or, il suffit de passer trente minutes à deux mètres de ce type de cargaison pour recevoir la dose annuelle. En cas d’accident grave, le conducteur a pour consigne de se mettre à l’abri, dès que possible. Nous ne sommes pas habilités pour intervenir.

Ce qui pose une question, qui doit intervenir en cas d’accident ?

Est-ce que des accidents avec des trains transportant des matières radioactives se sont déjà produits ?

Oui,mais rien de grave jusqu’à présent. Il n’y a eu ni collision ni incendie. Nous redoutons la collision au passage à niveau avec ce genre de cargaison. De plus, la SNCF peut mélanger les cargaisons de fret. On peut ainsi transporter des matières radioactives avec des produits chimiques. Et en plus, l’Europe vient d’autoriser le transport de matière explosive avec les déchets radioactifs."

Pour plus d'informations, vous pouvez lire le reportage entier.

Repost 0
Published by Diana ANDRE - dans Politique
commenter cet article
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 12:09

Café chantier (1)Les travaux vont bon train à Bar le Duc. C'était l'occasion, ce vendredi de bon matin, de rencontrer autour d'un café les usagers du Boulevard de la Rochelle, les commerçants et les intervenants de l'entreprise Eurovia. Celle-ci avait bien fait les choses et les viennoiseries assorties d'un café chaud accueillaient les passants et les élus à l'angle de la Caisse d'Epargne.

Des doléances certes, prises en compte dans la mesure du possible par les services municipaux et l'entreprise, mais aussi une manifestation de satisfaction à la vue de la concrétisation prochaine du nouveau dessin du boulevard. Café chantier (2)Celui-ci, cher aux Barisiens, verra bientôt ses vastes trottoirs s'animer et revivre grâce aux arbres qui seront replantés, aux terrasses des cafés et restaurants et au mobilier urbain.

Café chantier (3)Des interrogations s'élèvent quant aux deux sens de circulation (oui, ils seront bien maintenus), aux arrêts de bus (oui, ils seront rétablis), à l'étroitesse du carrefour avec la rue de Gaulle (là, les hommes et femmes de l'art affirment avec conviction que, les normes dimensionnelles étant respectées, ça "passera" sans problème aucun, même pour les grands bus qui tourneront vers l'une ou l'autre des directions...).

Bref tout le monde a hâte de voir tout cela terminé... encore quelques mois de patience...

Repost 0
Published by Diana ANDRE - dans Politique
commenter cet article
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 18:05

AndraAprès avoir assisté à un débat avec Bertrand Thuillier au printemps 2012, j'avais déjà été fortement impressionnée par les conclusions qu'il tirait de la simple lecture des rapports publiés par l'ANDRA.

Aujourd'hui, dans l'Est Républicain, il renouvelle ses mises en garde, des mises en garde que peu de politiques semblent entendre. Hors des sentiers de l'opposition systématique, il apporte les preuves que les études menées jusqu'à maintenant ne sont pas abouties et ne permettent pas de s'engager sur le chemin de l'enfouissement.

Je vous fais copie de l'article de ce jour:

 

" Vous avez lu attentivement tous les dossiers de l’Andra publiés en 2005, soit près de 4.000 pages concernant Cigéo.

Qu’est-ce qui vous a poussé à le faire ?

J’ai toujours été sensible aux questions concernant l’environnement. J’ai commencé à lire les premières pages par curiosité. J’ai rapidement constaté une distorsion entre ce qui était écrit et le discours de l’Andra. Alors j’ai voulu tout lire. Ça se lit bien, c’est plutôt bien écrit.

 

Que pensez-vous du projet Cigéo ?

C’est ridicule. On ne connaît rien, on ne sait rien et on veut déjà transformer le laboratoire d’études, alors que nous n’avons pas encore tous les résultats. La modélisation n’est pas encore validée et on ne sait pas comment refermer les alvéoles. Il faut du temps, nous n’avons pas le recul suffisant vis-à-vis de la roche et des colis.

 

Pour vous, quel serait le plus gros problème ?

L’incendie, clairement. Il y a une accumulation multifactorielle.

Il y aura des colis bitumeux, qui produisent de l’hydrogène, gaz inflammable. La manutention logistique sera basée sur des engins qui utiliseront des batteries haute puissance, qui peuvent avoir des problèmes, ce n’est pas rare. La ventilation est de 500 à 600 m³/s. Tout est réuni pour avoir un incendie.

Or, les galeries ne peuvent pas résister correctement plus de deux heures. C’est l’Andra qui l’écrit. Il y aurait des centaines de km de galeries. Comment voulez-vous l’éteindre en moins de deux heures ? Si une alvéole devait s’enflammer, je ne vois pas comment on pourrait l’éteindre. Dans un incendie de mine, on étouffe le feu. Mais là, avec l’hydrogène, ce ne serait pas possible. Il y aurait aussi un dégagement de contaminant radioactif entraîné par l’hydrogène. Et l’eau pourrait s’infiltrer. Même en refermant l’alvéole ce serait une catastrophe. Si des fumées s’échappent, ce serait une pollution par l’air, et si l’eau s’infiltre, une pollution des sols. Et surtout, il n’existe pas de plan B en cas d’incendie. On ne peut pas récupérer des colis endommagés. La réversibilité est possible quand elle n’est pas nécessaire mais impossible quand elle est indispensable.

 

Quel est selon vous, le plus gros risque pour les salariés du site ?

L’incendie et le risque d’exposition. Il suffit d’être à proximité d’un colis endommagé pour prendre des doses de radiation. Qui va contrôler la santé des salariés ?

 

Quels seraient les problèmes pour les riverains ?

Une nuisance continuelle due à la ventilation. En plus, elle rejetterait du gaz radioactif. Même si un filtre THE (très haute efficacité) est posé, il n’empêchera pas les gaz de s’échapper et en cas d’incendie, les filtres brûleraient.

 

Quelle serait la meilleure solution ?

Il faudrait sécuriser les piscines qui sont à côté des centrales, construire des entrepôts qui tiendraient 200 à 300 ans et laisser le choix aux prochaines générations.

Au début, les déchets radioactifs ont été lancés dans les fosses marines. Aujourd’hui, on ne peut plus les récupérer car les colis sont endommagés. Il n’y a plus de réversibilité possible. Si on les avait laissés dans des entrepôts, on aurait pu en faire quelque chose. Pour Cigéo, c’est pareil."

 

Or pour l'instant, les politiques se focalisent sur les milliers d'emplois qu'engendrerait ce vaste chantier. Ils ne pensent pour l'instant qu'aménagement du territoire, manne financière et implantation de population. N'y a-t-il donc pas d'alternative pour faire vivre notre territoire?

Outre tout ce que Bertrand Thuillier dénonce, existent tous les problèmes liés au transport des fûts, au dépôt d'attente...   

On pourra toujours dire, plus tard: "On ne savait pas...  "

Et vogue la galère... Lavons-nous en les mains...

Repost 0
Published by Diana ANDRE - dans Politique
commenter cet article
28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 15:32

Comment donner la parole aux jeunes de Bar le Duc?

Le MJS de Meuse (Mouvement des Jeunes Socialistes) a pris une initiative originale en créant un site internet, bld-municipales-2014.fr sur lequel chacun pourra s'exprimer.

D'ailleurs, la page d'accueil est sans ambiguité:

« Je ne veux être jugé que sur un seul objectif : est-ce que les jeunes vivront mieux en 2017 qu’en 2012 ? » disait François Hollande dans son discours du Bourget. C’est dans cette perspective que les Jeunes Socialistes de Meuse lancent leur plateforme de consultation pour les Municipales 2014 à Bar-le-Duc. Que pensent les jeunes de leur ville ? Que souhaitent-ils voir changer en 2014 et les années à venir pour « vivre mieux »?

Pourquoi ?

Parce que nous pensons que c’est aussi à nous, les jeunes, de faire des propositions pour notre ville.

Parce que nous souhaitons savoir ce que les jeunes barisiens pensent de nos propositions pour les Municipales 2014.

Parce que nous voulons que les propositions des jeunes soient intégrées dans le programme de nos candidats du Changement en 2014.

Pour qui ?

Tu es un jeune de 15 à 29 ans de Bar-le-Duc et ses environs et tu veux continuer à changer ta ville.

Pour quoi faire ?

Fin novembre, après une table-ronde à Bar-le-Duc pour discuter de la contribution finale, nous remettrons nos propositions au candidat socialiste pour les Municipales 2014.

Alors, tous à vos claviers... et faites part de vos idées... vous avez cinquante jours...

Plateforme-MJS.jpg

Repost 0
Published by Diana ANDRE - dans Politique
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Diana André
  • Le blog de Diana André
  • : Conseillère Régionale Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine depuis janvier 2016 et attachée plus que jamais à la défense et à la promotion de notre territoire, je m'efforce d'être force de propositions, d'accompagner les projets, d'initier des actions significatives de progrès pour tous les citoyens.Bien consciente qu'être à l'écoute ne suffit pas, je suis persuadée que c'est par l'action politique au service de tous que nous pourrons, que nous devons, "inventer demain".
  • Contact

Recherche