Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2016 2 18 /10 /octobre /2016 11:02
Vivre ensemble à Bar le Duc

Retour sur une réunion rassemblant le monde associatif de Bar le Duc organisée par la mairie. Un sentiment d’écœurement domine face à un discours dégoulinant de contentement de soi hors de propos de la part du premier magistrat. On va mettre de côté l'assertion maintes fois réaffirmée, à chaque prise de parole, qu'il n'y a que trois conseillers régionaux officiels pour représenter la Meuse à Strasbourg, c'est récurrent dans le langage UDI/LR du territoire. Enfin, quoi... vous avez voté autre chose? Tant pis pour vous, électeurs improbables et sans intérêt...

Mais quand s'étale avec complaisance et autosatisfaction permanente la promotion du vivre ensemble à Bar le Duc, on ne peut que s'interroger. Étaient présentes ce jour les associations invitées, pour la plupart subventionnées au bon vouloir de la majorité politique en place. Mais était aussi invitée une association qui ne reçoit aucune reconnaissance sinon de belles paroles lors de réunions autour d'une table. Une association reconnue par le Département, par la Région, par l'Etat, par l'Europe, au regard des soutiens avérés qui accompagnent ses actions en direction de la jeunesse barisienne et du territoire proche, en particulier la jeunesse fragile. Quand le dédain et le mépris s'accompagnent de fatuité, on ne peut que se demander ce qui se cache derrière cette façade bonhomme mais néanmoins péremptoire de celui qui dit défendre des valeurs, celui qui dit écouter, celui qui dit partager, en un mot celui qui est le meilleur.

Quand résonne, dans les velours feutrés du théâtre, une telle phrase "quand un dossier est bien ficelé, il n'y a pas de problème, la ville finance les projets" , l'auditeur reste perplexe sur la lecture de ces dossiers qui en est faite et sur le staff responsable de la validation de la décision. Serait-ce à dire que des projets adoubés par l'Etat, par la Région, par le Département, par l'Europe via le FSE, dont on connaît les arcanes extraordinairement complexes pour constituer justement un dossier complet et sans faille, le seraient au travers de dossiers mal ficelés? Quand l'association est rencontrée via un directeur de cabinet pour un projet accompagnant des dizaines de jeunes du territoire qui ne sont suivis par aucune autre structure, quand on se permet de ne donner réponse que 15 mois après et de faire signer la lettre de refus par une vice-présidente d'agglo, est-on vraiment adepte du vivre ensemble? Quand on envoie élus et services assister à une table ronde rassemblant les partenaires institutionnels autour de la présentation de l'action et que chacun s'accorde à reconnaître l'excellence du travail réalisé et de l'accompagnement exceptionnel des jeunes, on ne peut que rester coi... Les jeunes du territoire n'ont donc comme valeur ajoutée que celle liée au sport ou aux loisirs. Allez vous faire voir ailleurs, à Bar le Duc et dans Meuse Grand Sud, ne sont de vrais citoyens à part entière que ceux qui sont susceptibles de faire partie d'un panel intéressant du point de vue électoral. Alors on soigne les associations sportives, on soigne les associations culturelles et/ou d'animation, on soigne les associations humanitaires... des électeurs potentiels, c'est à bichonner. Voyons voir... 4000 licenciés dans les clubs barisiens... 4000 voix hypothétiques...

Et croyez-moi, ces associations sont toutes respectables et je n'ai absolument aucun grief à leur encontre. Chacune dans son domaine mène des actions remarquables dignes d'être accompagnées.

Au fait... vous vous interrogez sur les raisons d'un tel mépris? Rien de moins qu'une raison politique. Car la présidente de l'association est une citoyenne encartée au PS... Car, en dehors de tout engagement associatif, entendons-nous bien, cette citoyenne, élue, en toute illégitimité (ben oui, c'est cela le respect républicain du peuple!) à la Région qui plus est, n'hésite pas à relever les contradictions entre le discours et les actes, car cette citoyenne ose prendre la défense des plus fragiles, qu'ils soient jeunes ou moins jeunes, bref car cette citoyenne, en son nom personnel, fait de l'activisme politique, au bon sens du terme, au service de ses concitoyens. Et le pire... cette citoyenne a la fâcheuse idée de présider l'association, rendez-vous compte, une citoyenne de gauche, qui défend des valeurs de laïcité, de solidarité et d'émancipation et qui ose sans vergogne les afficher.

C'est cela le vivre ensemble aujourd'hui dans cette bonne ville de Bar le Duc et dans la communauté d'agglomération. C'est cela l'Agenda 21, c'est cela les voisins solidaires, c'est cela aussi l'UDI dont se revendique le député maire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Diana ANDRE - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Diana André
  • Le blog de Diana André
  • : Conseillère Régionale Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine depuis janvier 2016 et attachée plus que jamais à la défense et à la promotion de notre territoire, je m'efforce d'être force de propositions, d'accompagner les projets, d'initier des actions significatives de progrès pour tous les citoyens.Bien consciente qu'être à l'écoute ne suffit pas, je suis persuadée que c'est par l'action politique au service de tous que nous pourrons, que nous devons, "inventer demain".
  • Contact

Recherche