Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 08:17

Chaque dimanche de juillet et août, une programmation de musiques actuelles est proposée aux visiteurs.

Les DDP se déploient dans un décor de rêve, pelouses et arbres centenaires, massifs de fleurs, jeux pour les enfants avec animation ludothèque, plus de 500 chaises sont installées devant le kiosque, devenu scène, qui renoue avec sa vocation d'antan.

L’ambition de la programmation est de faire découvrir à un public familial des univers riches et singuliers, portés par une interprétation exigeante, tant musicale que vocale. Les artistes invités (sup)portent difficilement des étiquettes, tant leurs influences sont multiples. Néanmoins, on peut tous les situer dans le courant de la nouvelle scène française, entre chanson, pop, folk et rock.

Après-midi pour la famille par excellence, l'évènement est ouvert à tous, gratuit, dans un décor incomparable, où ombre et soleil rivalisent!

Pour ce premier dimanche, on retrouve, Ben ricour était annoncé, mais je crois que vous pourrez écouter plutôt "Eddy la Gooyatsh"... vous ne perdrez rien au change! Une guitare, une voix et des arrangements lunatiques donnent à sa musique, minimaliste et feutrée, une couleur unique. Il fait tout pour nous réchauffer avec sa pop d’intérieur ; Déjà en écrivant des chansons dans un français bien tempéré. Ensuite en s’entourant d’instruments aux couleurs parfois tropicales (ukulélé, instrument qu’il collectionne, percussions latines…). Enfin en instaurant seul sur scène, parfois accompagné d’un contrebassiste, un climat chaleureux à chaque prestation. Constat confirmé par le public des Francofolies de la Rochelle et même celui du printemps de Bourges où Eddy(la)gooyatsh a fièrement représenté sa région la même année. La scène est d’ailleurs l’un des points forts du chanteur, qui a, à son actif, plus d’une centaine de concerts.

Et l'"Echappée Belle"... chansons et ballades traditionnelles irlandaises côtoient créations originales. La voix envoûtante de Carol, portée par la diversité des timbres des cordes frottées et pincées nous transporte sur l'Ile Verte, d'un pub chaleureux de Dublin à une plaine vallonnée verdoyante, en passant par les côtes déchirées par la mer et le vent.

Vos commentaires sur les prestations seront les bienvenus!

Alors, dès 16h, au Parc de l'Hôtel de Ville à Bar le Duc, place à la musique, en toute fraîcheur, pour un plaisir partagé!

Dimanches du Parc

Partager cet article

Repost0
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 14:15

Lumières et couleurs de la Saulx 31Samedi soir, l'église de Beurey sur Saulx était ravie d'accueillir sur ses bancs, classés, s'il vous plaît! une assemblée d'auditeurs conquis par l'affiche annonçant le duo Sauguet. Les mélomanes et tous ceux qui ne sont en rien spécialistes n'ont pas été déçus, car ce fut un pur moment de plaisir, ponctué d'interprétations remarquables et d'explications bienvenues, nous faisant revivre, à l'aide d'anecdotes choisies, chaque compositeur et son oeuvre jouée au piano par Isabelle Hennrich et à la clarinette par Eric Perrier.

Celui-ci, sans être lourd de Sauguet-1.JPGsuperbe, a su nous initier à cet art difficile qu'est la musique et nous faire partager, en illustrant d'explications claires les différents morceaux qui ségrenaient avec légèreté sous les voûtes de pierre. 

Le répertoire choisi faisait écho aux tableaux qui allaient investir ensuite les lieux. Car des couleurs aux notes, il n'y a qu'un pas! Nous avons découvert ou redécouvert Henri Sauguet, Francis Poulenc, Igor Stravinski, Jean Françaix...

Sauguet-2.JPGAu travers des oeuvres pleines d'entrain oscillant entre gaieté et rêverie, on voyait virevolter l'Arlequin de Louis Cahuzac, on imaginait les Arabesques de Germaine Tailleferre,  on vibrait devant les sauts de Scaramouche de Darius Milhaud, on a valsé dans l'univers décalé d'Erik Satie... Des compositeurs du vingtième siècle à redécouvrir!

Il est à noter que les deux sympathiques musiciens, venus de leurs lointaines terres du nord, ont assuré ce moment de magie de façon tout à fait désintéressée, ce dont on doit les remercier chaleureusement.Lumières et couleurs de la Saulx 30

Partager cet article

Repost0
31 août 2010 2 31 /08 /août /2010 07:23

Dans le cadre de la manifestation Lumières et Couleurs de la Saulx, l'église de Beurey sur Saulx résonnera des jolies mélodies présentées par la clarinette et le piano jouées par le Duo Sauguet.Sans titre 4 bis

Isabelle Heinrich et Eric Perrier se sont rencontrés lors du Concours International de Musique de Chambre Henri Sauguet à Martigues, en mai 1995, obtenant le Prix de la Musique Française.

Aussi, c'est en hommage à ce compositeur français contemporain qu'est né le Duo Sauguet.

En 1996, il a obtenu le 2ème prix au Concours international de Musique Française de Guérande. Lors de ces concours, il a participé à l'enregistrement de deux disques consacrés à ta musique française.

Son désir de faire découvrir le riche répertoire pour clarinette et piano l'a conduit à donner des récitals dans toute la France : Paris (salle Pleyel, Eglise Saint- Merri), Nancy, Lille (Musée des Beaux-Arts), Vichy (Opéra), Arras (Théâtre), Gap, Mittelbergheim...

Il est invité à participer régulièrement à différents festivals (Festival lnternational de Piano à Riom, Musique en Roue libre, les Chimères de Bernicourt).

Le Duo Sauguet aime s'entourer régulièrement d'autres artistes afin d'enrichir son répertoire et vivre des expériences musicales originales.

Isabelle Heinrich commence ses études musicales au Conservatoire de Région de Metz, où elle obtient plusieurs médailles d'or dont celles de piano et musique de chambre en 1983, puis un Premier Prix Supérieur interrégional de piano en 1986. Elle se perfectionne ensuite auprès de pianistes internationaux comme Jacqueline Robin, Jean-Efflam Bavouzet et Dominique Merlet. Titulaire du diplôme d'état de professeur de musique, elle enseigne le piano depuis septembre 2000, au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Musique et de Danse d'Arras où elle mène de nombreux projets pédagogiques et artistiques avec sa classe. Sa passion pour la musique de chambre et ses qualités d'accompagnatrice très appréciées lui ont donné l'occasion de participer à de nombreux concerts, dans diverses formations instrumentales et vocales, ainsi qu'à des créations en collaborant avec des compositeurs (Vincent Wimart, Christophe Looten).

Eric Perrier découvre très tôt la musique à Vichy, puis poursuit ses études musicales au Conservatoire de Région de Lyon qui seront couronnées par des médailles d'or en clarinette et classe d'écriture. En 1990, il obtient au Conservatoire Supérieur de musique de Genève, un premier prix de virtuosité dans la classe de Thomas Friedli. Titulaire du Certificat d'Aptitude après des études de pédagogie au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, il enseigne actuellement au Conservatoire à Rayonnement Régional de Lille et participe activement à la vie musicale de la région (Orchestre Symphonique de Douai, Opéra de Lille, Festival Musique en Roue Libre...). Ses expériences de musicien d'orchestre et de chambriste l'ont amené à jouer auprès de solistes prestigieux comme Mariette Nordmann, le Quatuor Parisii, Guy Dangain, Philippe Cuper, Guy Touvron, Jonas Vitaud... Directeur de collection aux éditions Billaudot, il contribue à élargir le répertoire de son instrument.

A découvrir et à apprécier samedi 4 septembre à 20h30 en l'église de Beurey sur Saulx.

Entrée: 5€, gratuit pour les enfants de moins de 12 ans.

Programme:

Henri SAUGUET (1901-1989) Suite-Vif -Menuet -Toccata -Rêverie

Francis POULENC (1 899-1963) Sonate Allegro tristamente -Romanza -Allegro con fuoco

lgor STRAVINSKI (1892-1971) Marche. valse et polka

Germaine TAILLEFERRE (1 892-1983) Arabesques

Erik SATIE (1866-1925) Quelques valses...

Louis CAHUZAC (1 880-1960) Arlequin pour clarinette seule

Jean FRANCAIX (19'12-1997) Tema con variazioni 

Darius MILHAUD (1892-1974) Scaramouche Moderato -Braziteira

 

Partager cet article

Repost0
24 juillet 2010 6 24 /07 /juillet /2010 14:03

Sans titre

Des sphères géantes qui luisent et illuminent de couleurs chatoyantes la nuit sombre qui enveloppe la place Saint Pierre, tel est le spectacle donné par deux fois en ce samedi soir de juillet. De petits personnages émergent petit à petit de ces grosses boules rondes et dansantes et s'efforcent de se rencontrer et de nouer des liens malgré le balancement incessant des souples tiges qui ploient sous les notes lancées par les énormes bafles aux quatre coins de la place. Les yeux rivés vers ces drôles de fleurs, les spectateurs suivent l'évocation poétique de ces créatures venues de nulle part, cherchant un souffle de vie...

Sans titre 2

Spheres 11

 

 

 

Spheres 13

 

 

 

Spheres 12

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Spheres 7

 

Spheres 6

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Spheres 4

  

Spheres 8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Spheres 10

Spheres 9

 

 

 

 

Spheres 2

Spheres 3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Spheres 15

 

 

Spheres 14

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Spheres 1

 

 

Spheres 5
 
 

 

Partager cet article

Repost0
24 juillet 2010 6 24 /07 /juillet /2010 12:59

Premier jour de festival... première belle surprise! Sur la place Saint Pierre, les curieux se sont massés devant une drôle d'installation, faite d'échafaudages et d'écrans translucides, qui nous cache la façade de l'église Saint Pierre. Des esprits chagrins commencent déjà à trouver bizarre l'implantation de cette drôle de "verrue"!

Le soir tombe... chacun cherche à s'assurer de la meilleure place pour découvrir ce que nous promet notre dépliant: "Les images et les sons vont maculer cette gigantesque toile pour un plaisir XXL!"

Alors, on attend... 22h30, l'obscurité a maintenant envahi la place et noyé les belles façades de pierre. La musique retentit et le brouhaha des badauds s'éteint... et là, c'est une profusion d'images et de lumières, pour une série d'histoires qui anime le parvis. Six peintres, en salopettes maculées, harnachés tels des alpinistes, dansent en peignant chacun un fragment du puzzle géant qui se dévoile, trait à trait, sous nos yeux.

Rythmés par les chants et les musiques, se déroulent devant les yeux des visiteurs, scotchés de surprise et d'admiration, des superbes bandes dessinées. 

Quelques images... et deux vidéos pour vivre et revivre cette fabuleuse soirée. Les images déchirées au fur et à mesure s'entassent au sol, vestiges dérisoires du magnifique spectacle qui a ébloui des centaines de spectateurs...

Page Blanche 17Page Blanche 1Page Blanche 18Page Blanche 12Page Blanche 13Page Blanche 14Page Blanche 11Page Blanche 3Page Blanche 4Page Blanche 6Page Blanche 7Page Blanche 5Page Blanche 8Page Blanche 2Page Blanche 9Page Blanche 10Page Blanche 15Page Blanche 16Page Blanche 19

Partager cet article

Repost0
15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 17:32

Bestiaire alpin 1De drôles de bois flottés, roulés par les eaux de montagne, charriés de cascades en torrents, assagis par la lac Léman, renaissent en animaux fabuleux, hôtes des Alpes; marmotte ou bouquetin, aigle ou renard, loup ou dahu... Entraînés par propulsion parentale, ils tournent et  tournent, plus ou moins vite, selon la  force des muscles de papa ou maman!   

Energie humaine, carburant musculaire...  voilà qui a toute sa place dans un éco-festival! Blottis dans la patte du yéti ou chevauchant le roi des  airs, les enfants en redemandent!

Bestiaire alpin 5

Bestiaire alpin 2

  Bestiaire alpin 3

Bestiaire alpin 4

 

Partager cet article

Repost0
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 18:35

Recette d'un festivalRenaissances lumières

Ingrédients:

- Des élus convaincus

- Des partenaires confiants

- Un chef d'orchestre aux idées novatrices

- Une organisation bien huilée

- Des bénévoles motivés

- Des services municipaux très sollicités

- Des troupes un brin déjantées

Dégotez déjà tous ces ingrédients, fouillez, cherchez, prenez de la peine, soyez entreprenants, forcez la chance, poussez les portes, en un mot, bougez-vous!

Puis tournez-vous vers un quartier sauvegardé, riche de son patrimoine, adjoignez-y un parc plein de fraîcheur...

Organisez les parkings et la circulation.

Prévoyez des navettes de bus... en somme organisez l'accueil le plus charmant et le plus respectueux de la planète.

Enfin, commandez le soleil et le ciel bleu!

Assaisonnez le tout d'une gerbe de fantaisie additionnée d'éclats de poésie, de traits de burlesque et de nuages de rêve.

Les élus convaincus, on les avait! Et la deuxième étape, les partenaires ... le nerf de la guerre, on les a trouvés!

Voici la preuve! Un ballet de signatures de conventions, ponctué des facéties de quatre trublions issus de La Chose Publique...

Sans titreSans titre 13Sans titre 10

Sans titreSans titre 11Sans titre 12Sans titre 15Sans titre 2 bisSans titre 3Sans titre 4Sans titre 5Sans titre 6Sans titre 7Sans titre 8Sans titre 9

Partager cet article

Repost0
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 12:39

Renaissances lumières

Partager cet article

Repost0
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 09:46

Atelier 1Une petite visite à l'atelier RenaissanceS? Il suffit de pousser la porte et l'on se retrouve dans un bric-à-brac indescriptible, fait de meubles de toutes sortes, d'accessoires improbables, de plein de tout et de petits riens... et au milieu de tout ça, règne Nicolas, un plasticien qui met son imagination au service de notre festival.

L'imagination, c'est une chose, encore faut-il des petites mains assidues pour concrétiser les désirs de création débridée du maître des lieux. Alors, pour témoigner, quelques photos qui montrent la naissance de poubelles originales, destinées à recueillir les papiers et autres détritus que les visiteurs se garderont de balancer n'importe où, du moins, espérons-le!Atelier 10

D'une simple caisse de bois, assemblée sur les directives du maestro, naît une dive poubelle, que n'aurait pas reniée l'illustre préfet du XIXème (siècle!). Un couvercle, bien entendu, que chacun aura à coeur de soulever, à l'intérieur un cerclage pour maintenir le grand sac (100 litres feront l'affaire!) et, pour faciliter le travail des éboueurs, une ingénieuse porte de côté permettant la sortie du lourd sac plein...

Atelier 2Quant à la déco, on entre là dans un pur délire de brillant écarlate! Sur des lettres de contreplaqué soigneusement découpées, sont collés, relatant les épisodes abracadabrantesques d'histoires à raconter, des fouillis de petits accessoires, faits de jouets d'enfants, de trucs et de machins... de véritables oeuvres d'art, sortie tout droit des circonvolutions bousculées des cerveaux en résidence à Bar le Duc! Et pour chaque poubelle, une histoire!Atelier 11Atelier 3

A vous de les découvrir lors du festival! Cela, en fait, devient une attraction supplémentaire!

Les poubelles c'est une chose! mais la déco, de la guinguette, ce sont encore l'oeuvre de l'atelier, la signalétique, la caravane costumée en roulotte déjantée, ce sera encore lui... et tout cela avec des Barisiens "lambda", bénévoles, qui prennent plaisir à apporter leur petite pierre à ce gigantesque édifice qu'est le Festival RenaissanceS. Cette participation fait aussi la différence avec les autres festivals...

Atelier 12Atelier 13Atelier 4Atelier 5Atelier 6Atelier 7Atelier 8Atelier 9La vie est un éternel recommencement... du capharnaüm sourdent des RenaissanceS!

Partager cet article

Repost0
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 18:57

IMG.jpgJuliette et Maxime veulent annoncer ce soir leur mariage aux parents de la future mariée. Mais voilà, tout ne se passe pas exactement comme prévu... et les portes claquent à qui mieux mieux, valsant parmi une envolée d'intrus qui s'incrustent! On ne s'ennuie pas un moment dans cette pièce écrite, mise en scène et jouée par Anthony Marty, entouré d'une bande de copains, ceux de la Compagnie Les Engrenages.

C'était la première de ce Grand Soir à Bar le Duc à la salle Dumas samedi. Dans un local bondé, plein à craquer de 700 spectateurs conquis, le jeune auteur originaire de notre ville a testé sa comédie. Allait-il faire rire? Pas de souci, les zygomatiques s'en souviennent encore!

Si, par bonheur, la pièce comme l'espère son auteur pouvait se jouer à Paris, n'hésitez pas, courez-y!

Le Grand Soir 1Le Grand Soir 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Grand Soir 3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Grand Soir 5 Le Grand Soir 4  

Le Grand Soir 6

 

 

 

 

En attendant, on peut retrouver la plupart des acteurs autour d'Anthony Marty à Paris au Théâtre du Temple à partir du 17 juin pour "Boeing Boeing" de Marc Camoletti...

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Diana André
  • : Conseillère Régionale Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine depuis janvier 2016 et attachée plus que jamais à la défense et à la promotion de notre territoire, je m'efforce d'être force de propositions, d'accompagner les projets, d'initier des actions significatives de progrès pour tous les citoyens.Bien consciente qu'être à l'écoute ne suffit pas, je suis persuadée que c'est par l'action politique au service de tous que nous pourrons, que nous devons, "inventer demain".
  • Contact

Recherche