Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 18:19

Jean Lasne 1Tel est le sujet de l'exposition actuellement visible à l'Hôtel du Département. Jean Lasnes, né le 7 octobre 1911 à Bolbec, traversa tel un météore l'époque de l'entre-deux-guerres pour disparaître tragiquement au nord de la Meuse, le 16 mai 1940, lors de la percée allemande par les Ardennes.

C'est à Inor qu'il repose et porte ainsi un peu de sa notoriété passagère dans notre région. A découvrir les nombreuses oeuvres qu'il a laissées, dont beaucoup figurent dans cette exposition, on peut facilement imaginer quel aurait pu être son rayonnement dans le domaine de la peinture contemporaine.Jean Lasne 30

Le visiteur fera abstraction des énormes cadres lourds et surannés pour s'attacher à la lumière et à la douceur qui s'échappent des huiles et des aquarelles. Le style particulier de Jean Lasne nous promène parmi natures mortes ou paysages méditerranéens, portraits d'enfants ou corps torturés par la guerre. Entre formes et couleurs, traits et fondus, c'est le superbe parcours d'un fou Jean Lasne 32de peinture qui avait fait de sa trop courte vie un chemin pavé de belles images à voir et à revoir. Voici quelques-unes de celles que que j'ai mises dans l'album, à feuilleter pour plus de découvertes.

Jean Lasne 11Jean Lasne 4

Jean Lasne 24Jean Lasne 35

Partager cet article
Repost0
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 08:19

Art Thérapie 13L'Escale, le Verdilat, la Selaune, Chantereine, le Placis, le Chanois, les Mays, les Croisettes, l'Attente... autant de noms qui chantent, autant de noms qu'on dirait issus de romans champêtres, autant de noms évoquant des lieux-dits nichés dans la campagne... Ces noms pourtant, certains d'entre nous les fréquentent, bon gré mal gré, entraînés par les aléas de la vie. Cœurs bosselés, âmes égarées, mémoires effacées, esprits tourmentés, existences décalées, ils se retrouvent dans ces refuges, accompagnés par des équipes qui s'efforcent de les ramener à la vie. Art Thérapie 12

A travers des activités artistiques, des créations plastiques, certains se reprennent, en "ouvrant la fenêtre", à voir revenir l'espoir. De l'aube de la vie à son crépuscule, chacun peut à loisir laisser son empreinte et poser un instant ses fantasmes et ses douleurs. De son parcours chaotique, naît une expression, qui prend forme et se laisse voir. Art Thérapie 11

Le weekend dernier, les accompagnants à cette forme de soin, l'art thérapie, avaient exposé à la Salle des Fêtes de l'Hôtel de Ville. Traits et couleurs, volumes et symboles, le visiteur, un peu voyeur, parcourait ce difficile chemin que certains des nôtres suivent chaque jour.

Marie France a su, avec délicatesse et passion, nous guider au travers de ces mondes clos, où chacun, à un moment ou à un autre, aspire à "ouvrir la fenêtre" et à aspirer une bouffée Art Thérapie 10d'air frais venu du dehors... 

Immersion émouvante qui rappelle que le grain de sable, s'il fait des plages magnifiques dans des paysages idylliques, peut parfois enrayer notre belle machine humaine, se glissant insideusement dans les rouages bien huilés, semant le désordre et le chaos...Art Thérapie 1  Art Thérapie 14      Art Thérapie 15     

 Art Thérapie 2

Art Thérapie 5Art Thérapie 4Art Thérapie 3Art Thérapie 6Art Thérapie 7Art Thérapie 8  Fenêtre ouverte... puis Art Thérapie 9refermée....

Art Thérapie 13

Partager cet article
Repost0
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 18:00

Roses et fleurs de saison 2 Ce weekend, les roses et autres fleurs de saison de la Société Horticole avaient   trouvé   refuge dans le local de l'ancienne gare  routière, cherchant désespérément une petite once de fraîcheur. Les courants d'air peinaient à assurer une  température acceptable pour ces jolies fleurs coupées et certains feuillages souffraient de cette atmosphère  estivale étouffante!  

 Sous la brume bienfaisante desRoses et fleurs de saison 3  pulvérisations répétées d'eau bienvenue, chaque hampe  s'efforçait  de se montrer sa     corolle sous son meilleur jour, faisant éclater ses nuances délicates et ses éclats veloutés. De jolies compositions nées des mains expertes de jardiniers passionnés apportaient une note de gaieté végétale dans ces lieux peu habitués à ce  Roses et fleurs de saison 11décor floral.

Roses et fleurs de saison 12Roses et fleurs de saison 10

Roses et fleurs de saison 1Roses et fleurs de saison 5Roses et fleurs de saison 13Roses et fleurs de saison 6Roses et fleurs de saison 8Roses et fleurs de saison 4Roses et fleurs de saison 7Roses et fleurs de saison 9

Partager cet article
Repost0
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 14:55

Chucho 1Une ville de pierre, mise en abîme minérale, les blocs couchés sur la toile par Jesús Calle nous emportent vers les nues. Plongeant leurs lignes infinies au firmament, les teintes jouent les volumes, hésitant entre les nuances d'ocres, laissant paraître ça et là quelques touches de fenêtres, nous rappelant qu'au milieu de ce désert de béton, vivent des hommes... Chucho 10

Et, parfois, parmi cette ville  insolite, émerge une touche de couleur, rafraîchissante, un éclair de feu, ramenant la vie, celle qui bat, se bat et se débat... 

L'exposition, au centre socioculturel de la Côte Sainte Catherine, est à voir jusqu'au 4 juin, dans le cadre de la manifestation "La Cuadra", en résidence à Bar le Duc depuis près de trois semaines. "Chucho" apporte sa chaleur et son talent auprès de tous... mais de cela je reparlerai!

Chucho 11Chucho 12

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chucho 2

Chucho 13

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chucho 3

 

 

 

 

 

 

Chucho 4

 

 

 

 

 

 

 

 

Chucho 5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chucho 6

 

 

 

 

Chucho 7

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chucho 8Chucho 9

Partager cet article
Repost0
5 avril 2010 1 05 /04 /avril /2010 18:02

MEDIA 66526485-f3b3-48fb-8b32-edb29f99efb6Chez les Grecs primitifs, Gaïa personnifie la Terre. Cette déesse représentée par le culte de la fécondité symbolise le principe d'où sont sortis tous les éléments constititifs de notre planète: montagnes, océans, flore, faune... De nombreuses civilisations ont adoré Gaïa, Déesse-Mère par excellence. La mythologie nous livre de Gaïa une folle histoire, faite de péripéties atroces. Fille de Chaos, elle donna naissance à de nombreux monstres, et gardienne du pouvoir divin, elle représenta les deux aspects de la nature, capable de créer de la beauté harmonieuse, mais aussi des moments où le chaos originel resurgit.

Cette exposition nous montre dans toutes ses dimensions l'immense diversité que revêt le département de la Meuse.

Prenant appui sur des photos de Yann Arthus Bertrand, elle décline à l'aide de clichés de photographes naturalistes lorrains les étapes d'un extraordinaire voyage à travers les paysages et la faune de notre territoire.

Elle s'articule autour de quatre axes:

la découverte de la biodiversité: l'unité et la diversité du monde vivant, l'évolution des espèces, des cycles et des milieux

la prise de conscience des menaces sur la biodiversité: la dégradation des écosystèmes, le développement des espèces invasives, le pillage de la nature, le changement climatique

les enjeux de la biodiversité: la Nature essence même de la Vie, la Nature utile à l'Homme

la préservation de la biodiversité: découverte des grands types d'Espaces Naturels Sensibles de Meuse (forêts, étangs, prairies et marais alcalins, cours d'eau et zones humides, pelouses calcaires, vergers, sites à chauve-souris)

A découvrir jusqu'au 6 juin à l'Hôtel du Département à Bar le Duc...

Gaïa 1

Gaïa 10

Gaïa 11

 

Gaïa 12

Gaïa 13

Gaïa 14

Gaïa 15

Gaïa 16

Gaïa 17

Gaïa 18

Gaïa 19

Gaïa 2

Gaïa 21

Gaïa 20

Gaïa 22

Gaïa 23

Gaïa 24Gaïa 3

Gaïa 4

Gaïa 6Gaïa 8Gaïa 9Gaïa 5Gaïa 7

Partager cet article
Repost0
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 14:46
Requena 10Dans l'espace qui paraît presque trop grand, Marianne Requena a accroché ses oeuvres aux cimaises de la Chapelle Saint Louis. Sur les fonds blancs de l'ancien lieu de culte ou dans le clair-obscur des boiseries sombres, Expressions fait la part belle à une artiste inclassable, potière de son état.
Céramiques, terres chamotées, sérigraphies... le tout pour des réalisations originales. Des images, des photos, des articles de journaux, des pages de catalogues, des textes, des personnages de dessins animés... un peu de tout pour ne rien dire! Sauf que l'exposition s'intitule "Mémoires d'argile". Ainsi, Marianne Requena, bien qu'elle se défende de transmettre un message, fige dans la glaise des souvenirs et des fragments de mémoire escamotés au hasard de ses rencontres.
Requena 16
Quant aux techniques utilisées, habillant une couche de terre sur lit de grillage, elles sont, pour les initiés au travail de la poterie, autant d'idées intéressantes pour ceux qui sont toujours en recherche d'expériences qui, du tâtonnement à la réussite, donnent naissance à des oeuvres d'art.
Pour vous faire une opinion, rendez vous à l'Espace Saint Louis, jusqu'au
Requena 125 avril, les samedis et dimanches, de 14h30 à 18h30.

Requena 11









Requena 17





Requena 14







Requena 12

Requena 18












Requena 20
Requena 19











Requena 2















Requena 23Requena 21











Requena 15








Requena 24




Requena 3





















Requena 4






Requena 6



















Requena 7



Requena 5




Requena 9

Requena 8





En prime, un petit sonnet, à découvrir page suivante...
Partager cet article
Repost0
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 13:47
DuBarryVigeeLebrunJeanne Bécu, combien savent que vous êtes native d'un petit village meusien, Vaucouleurs? Votre père, moine de son état, rencontra votre mère, Anne Bécu, et de leur union naquit votre seigneurie, qui plus tard, sous le nom de la "Du Barry", devint célèbre, de par sa liaison avec sa majesté le Roi Louis XV... Voilà rapidement tracé le chemin de celle qui perdit la tête un jour de septembre 1793... Vous avez laissé votre nom dans l'histoire, car l'Histoire se satisfait des petites histoires des grands de ce monde!Sans titre
D'autres, comme vous natifs de ce qui n'était pas encore le département de la Meuse, sont restés dans les mémoires des grimoires, dépoussiérés pour un moment et ramenés à la lumière de ce vingt-et-unième siècle par la belle exposition réalisée sous l'égide de Connaissance de la Meuse. Poussons la porte du château de Thillombois et découvrons des personnages plus ou moins connus, gens de pouvoir ou militaires, ecclésiastiques, artistes ou scientifiques.
En bonne place, nous accueille Poincaré, le président de la Première Guerre Mondiale, celui qui naquit à Bar le Duc et choisit de reposer pour l'éternité dans le petit village de
220px-Henri BraconnotNubécourt, berceau meusien de sa famille.
Et puis... et puis... s'alignent devant nous les évocations de Meusiens "célèbres", que l'on découvre parfois, le comble pour une Meusienne de souche! Mais sans doute ma culture souffre-t-elle de manques indiscutables! Certes, Errard, Bastien-Lepage, Gaxotte, Ipoustéguy, Jacquinot, Oudinot ou Aimond parlent à mon souvenir! Mais il est bon de rappeler le pourquoi de leur présence dans cette rétrospective!
Baslemont
C'est donc l'occasion de l'enrichir cette culture et de traverser les siècles en compagnie par exemple, de Lebel, vous savez sûrement, le fusil à répétition de calibre 8 mm, de Lepaute, si, si, l'horloger de la pendule à équation de l'Hôtel de Ville de Paris et de celle de l'Hôtel des Invalides, de Vivinus, celui de la voiture monocylindre refroidi par air...
On y croise aussi Braconnot, le type génial découvrant le "suif absolu", Thiéry de
BibEstienneMénonville, éleveur de cochenille, Desgabets et sa "machine aux tuyaux d'argent", Jean Bérain père par Claude Duflos Estienne et son char, Onfroy de Bréville de la bande à Franck, Madin et son Traité du contrepoint simple, Berain, le doué dessinateur de la Flotte Royale, Beauzée et sa contribution à l'Encyclopédie, JOB et ses illustrations...
Mais, j'en passe, car sont évoqués ainsi 40 portraits choisis de Meusiens qui ont tous, à un moment donné, laissé une empreinte particulière.

Job (Jacques Onfroy de Bréville)Il faut noter que, parmi ces 40 personnages, il n'est seulement que trois femmes (dont deux périront sous la guillotine), ce qui somme toute, convenez-en, est fort peu!
On peut également souligner que tous sont "Meusiens" de par leur lieu de naissance et ce par la grâce de Pierre-François Gossin, rapporteur le 29 septembre 1789 du projet de division de la France, qui aboutit le 25 février 1790, à la création du département de la Meuse...
Pour découvrir ou redécouvrir toutes ces "célébrités", rendez vous au Château de Thillombois, les prochains dimanches 28 février, 7, 14, 21 et 28 mars où vous attendent jeux et animations.
Partager cet article
Repost0
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 09:06
Dies-Irae-22.JPGEncore une exposition singulière proposée par Expressions... singulière car un seul artiste, singulière, car un seul sentiment domine, la colère... Le titre, "Dies Irae", fait tinter la colère sous toutes ses formes, de la résignation à la protestation, de la revendication à l'acharnement, de la lutte à la renonciation... Depuis son passé de boxeur et par l'intermédiaire d'un support original, le bandana, Sébastien Montag, artiste lorrain, surprend le visiteur, mais aussi interroge.
"
Dies Irae... Un drôle de nom pour une exposition, mais après tout, pourquoi pas…

Littéralement, jour de colère…

Des jours de colère, chacun en a connu, chacun en connaîtra encore.

De la première image qui nous arrive de Sébastien Montag, on a l’impression que cette colère se dilue dans les encres et les couleurs, noyant un lutteur vaincu, un lutteur qui s’écroule, un lutteur sur qui l’adversité s’acharne. Dies Irae 12

Un jour de colère tel qu’on peut en vivre à la vue de ces calamités qui se déversent sur le monde des indigents, des calamités qui minent et usent, des calamités qui de leur grondement sourd posent leur chape de plomb pour étouffer les cris et les gémissements des opprimés.

Ces jours de colère mobilisent un temps les nantis pour contrer le mauvais sort, pour donner bonne conscience… et puis plus rien…

Sébastien Montag… Montag, lundi, jour de la semaine où l’on reprend le travail, où l’on essaie d’oublier ses soucis pour œuvrer au bien commun tout en s’efforçant de gagner son pain…, Montag, jour de la lune, qui jette ses feux nocturnes dans l’obscurité et éclaire le chemin…

Dies Irae 14Mais Mon tag, ce peut être aussi mon tag… un tag… une signature qui se rapproche du graffiti, une calligraphie, presque une écriture… et pourquoi pas une écriture…

Alors, bien sûr, il faut déchiffrer et s’initier à cette culture. Sébastien nous ouvre un chemin en s’inspirant des bandanas glanés au hasard de ses voyages.

Le bandana, un carré de tissu qui nous parle du monde et nous invite à l’évasion.

Et à la manière de Maurice Carême, qui nous a assuré que d’une bouteille d’encre on pouvait tout retirer, d’un bandana, on peut tout écouter, on peut tout voir ou revoir: le reggae et son rasta, le Che et son havane, le biker et sa Harley, le cowboy et ses éperons, le tennisman et sa raquette… Marlon et son blouson noir, Elvis et sa guitare… la rage ou la colère pour une vie de fureur…Dies Irae 10

De celui blanc immaculé de Berlusconi, qui cachait les stigmates de ses implants capillaires au bandana des ingénieurs de la faculté de génie de l'Université de Sherbrooke au Canada, il a traversé les continents, le bandana ! De la soie colorée de son Inde d’origine, il est devenu coton dans les immensités de la pampa argentine, les campus hippies, dans nos cités, comme compromis pour un temps avec le hijab, le bandana traverse le monde et crée les modes… le bandana fait battre le cœur des peuples, fait entendre la voix des différences…

D’utile pour faire obstacle à la poussière du vaste ouest américain, manifestation de cette nature qui se rebellait sous les sabots des mustangs, il est devenu lui-même rebelle, imprimant signe de provoc ou marque de contestation… jours de colère…

Dies Irae 15D’un bandana, qu’il soit noué sur la gorge ou sur la nuque, couvrant les cheveux ou cachant le cou, protégeant de la poussière ou flottant au vent, glissé dans la poche arrière ou noué au poignet, qu’il soit de couleur unie ou fleuri, on peut tout voir, on peut tout entendre, si l’on prend la route et qu’on marche dans les pas de Sébastien.

De la boxe à la peinture, Sébastien nous balade d’image en image, provoquant ou contestant, faisant de sa découverte du monde un appel à la réflexion, et nous offre un parcours insolite.Dies Irae 16

Reste à espérer que l’imagination et l’envie de celui qui se revendique une filiation avec l’insolite Arthur Cravan, autre artiste boxeur, ami de Duchamp et de Picabia, qui disparut dans les eaux du golfe du Mexique, ne disparaissent pas aussi vite que l’excentricité de son illustre modèle et nous mènent sur de nouveaux chemins pleins de fantaisie.

Moi, j’aime cette culture, qui mélange les genres et puise son inspiration dans la vie, au plus profond des racines, celles qui font parler peuples et repères…

Dies Irae 11Et en ce moment, à Bar le Duc, la panoplie est riche où la culture nous entraîne au musée dans le monde des masques d’Afrique et d’Océanie, à la médiathèque dans le monde des chants des enfants du Monde, à l’ACB, où éclatent les couleurs, et ici, avec Expressions, qui s’efforce de toujours nous offrir d’autres images, insolites mais toujours surprenantes, à travers le regard d’artistes plein de talents…"

Dies Irae 17

 

 

Dies Irae 18

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Dies Irae 19Dies-Irae-31.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dies Irae 21 

 







Dies Irae 23



Dies Irae 24

















Dies Irae 25




Dies Irae 2













Dies Irae 26


Dies Irae 27





















Dies Irae 30
Dies Irae 4












Dies Irae 5



Dies Irae 6







Dies Irae 9


Dies Irae 8








Dies Irae 7


Dies Irae 13








Dies Irae 28


Dies Irae 1












Dies Irae 29









Dies Irae 3












 Pluie de dollars, monde de

bookmakers... mais aussi cet argent qui conduit le monde...

Partager cet article
Repost0
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 09:39
Masques 0001Nouvelle exposition au Musée Barrois, pour faire hommage au masque, objet symbolique fort... Changer de personnalité... Se cacher ou se travestir... Si dans nos sociétés occidentales actuelles, l'objet masque est une occasion de faire la fête, c'est aussi une façon d'occulter son identité et de pouvoir par moment, transgresser les lois en vigueur.
Dans trois salles du musée, on découvre une magnifique exposition, issue et des réserves du musée et de collections privées.
Ce n'est pas ici le cadre festif qui est à l'honneur, mais un cadre rituel ou religieux, fondateur de liens entre les dieux et les hommes, entre les hommes eux-mêmes. Instrument de langage, il peut assurer un rôle d'intégration, rassemblant autour d'une culture commune les individus d'une même communauté.
Très utilisé dans les rites d'initiation, il correspond à des codes précis.Masques 1
Constitué de matériaux naturels ou issus de l'artisanat, le masque peut être un objet précieux, de grande valeur, car fait de matériaux rares, ou au contraire de moindre valeur, puisque détruits parfois après chaque cérémonie, leur apparition étant réservée aux seuls initiés. Pour en savoir plus, vous pouvez lire la page associée, intitulée Masques 18Masques au Musée Barrois, incluant le dossier de presse édité pour cette occasion.
L'exposition est à voir jusqu'au 11 avril 2010 au Musée Barrois.
Et pour les vacances scolaires, pourquoi ne pas prévoir d'y emmener vos enfants ou petits enfants, un petit livret-découverte est à
Masques 10 leur disposition pour découvrir pas à pas toute cette superbe collection.





Masques 15Masques 13











Masques 19









Masques 21




Pour en voir plus, rendez-vous sur l'album, ou tout simplement au musée!
Partager cet article
Repost0
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 12:49
Chantdumondebis-.jpgA la médiathèque, on peut actuellement "écouter" une exposition intitulée Le Chant des Enfants du Monde. Ce sont vingt-et-une photos qui s'offrent à notre regard, accompagnées pour la visite de chants des enfants du monde collectés depuis 20 ans par un spécialiste Francis Corpataux, un Quebecois curieux des musiques traditionnelles du monde et plus particulièrement des chants d'enfants et d'adolescents de tous les continents. Il a ainsi parcouru plus de vingt-cinq pays, observant et écoutant, enregistrant les voix d'enfants dans leur vie quotidienne.
Cinq thèmes sont ainsi égrenés au fil de l'exposition et on écoute, grâce à un lecteur MP3, chacun à son rhytme, les extraits sélectionnés par le musicologue. Berceuses ou mélopées, jeux vocaux et prières, suppliques et danses, rondes et battements, on traverse les cinq continents, découvrant les airs et les ryhtmes des instruments typiques Enfants du monde 1traditionnels.
La petite enfance, le travail, l'école, le jeu, les croyances et la séduction se déclinent ainsi dans une expression ouverte à tous. Nous suivons pas à pas le chant accompagne qui l'enfant et le prépare au monde d'adulte.
Enfants du monde 10




Enfants du monde 11






Enfants du monde 12




Enfants du monde 13




Enfants du monde 14





Enfants du monde 15







Enfants du monde 16


Enfants du monde 17







Enfants du monde 2

Enfants du monde 3









Enfants du monde 4
Enfants du monde 5







Enfants du monde 7
Enfants du monde 6








Enfants du monde 8






Enfants du monde 9



Des photos, mêlées des reflets des lueurs de la médiathèque, nous font découvrir la vie des enfants du monde...
Les extraits des chants de la collection "Le Chant des Enfants du Monde" nous plongent à travers ces reflets dans l'univers de l'enfance...
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Diana André
  • : Conseillère Régionale Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine depuis janvier 2016 et attachée plus que jamais à la défense et à la promotion de notre territoire, je m'efforce d'être force de propositions, d'accompagner les projets, d'initier des actions significatives de progrès pour tous les citoyens.Bien consciente qu'être à l'écoute ne suffit pas, je suis persuadée que c'est par l'action politique au service de tous que nous pourrons, que nous devons, "inventer demain".
  • Contact

Recherche