Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 17:20
Jeudi soir à la Salle Dumas, l'ensemble scolaire Jean-Paul II présentait aux parents le spectacle traditionnel de fin d'année. Chants, danses et sketchs se sont succédé jusqu'au final quelque peu déjanté assuré par les terminales.
Les Beatles ont été particulièrement à l'honneur avec Yesterday et Let It Be...
Le numéro très physique du groupe rock The Call Boy's a été particulièrement apprécié. Celui-ci a d'ailleurs participé au 10ème festival des Musiques Lycéennes, organisé à
l'initiative du Conseil Régional de Lorraine, à Madine.

 

























On peut aussi retrouver la Soirée des Talents sur le blog de Roland Corrier!
Partager cet article
Repost0
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 13:47
Lundi après midi, à la salle Dumas, était présenté un spectacle proposé par une classe du Lycée Zola, résultat d'un travail très structurant sur la sécurité routière.
Si le thème choisi est somme toute un prétexte relativement banal, il recouvre toute une série de problématiques traitées à cette occasion: la solidarité, le respect, l'entraide.
Ces sujets ont été abordés dans diverses disciplines et ont ainsi permis à ces jeunes filles de vraiment se poser de bonnes questions sur cette vie en société, qu'elles ne considéraient pas jusqu'à maintenant comme le futur de ce monde qui allait bientôt les accueillir dans leur vie d'adulte de tous les jours.
Elles ont appris, par des moyens détournés, à regarder autour d'elle et à réviser leurs jugements bien souvent hâtifs sur "l'autre". Cela a donné lieu à la présentation de
sketchs et de saynettes, de films où elles se sont mises elles-mêmes en scène. L'expérience de ce projet mené en commun a été riche d'obstacles à surmonter, de prises de conscience, de découvertes de qualités humaines et paraît avoir indéniablement porté ses fruits: un respect mutuel, une envie
d'avancer ensemble et pour beaucoup une confiance en soi retrouvée ou tout simplement "trouvée"!


Lycéens et professeurs étaient là pour assister à la finalisation du travail remarquable réalisé par les lycéennes de Zola!
Partager cet article
Repost0
26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 13:42

















La remise des prix aux lauréats du Concours National de la Résistance et de la Déportation a eu lieu dans la grande salle du Conseil Général de la Meuse. Les collégiens et lycéens présents se sont vu remettre des ouvrages en récompense de leur participation au concours. Les différentes allocutions ont mis en exergue la mémoire et la nécessité de savoir tirer les leçons des tragiques évènements de l'époque sombre de la seconde guerre mondiale. Savoir dire non à ce que l'on juge contraire à notre éthique d'humanisme reste d'actualité.
De nombreux lycées et collèges ont participé à ce concours.
Les oeuvres individuelles et collectives étaient récompensées.
A Bar le Duc, le lycée Saint Louis truste ces récompenses, à noter également la participation des collèges Theuriet, Poincaré et La Croix, du lycée d'enseignement professionnel Ligier Richier.
Les collèges Bastien Lepage de Damvillers, Val d'Ornois de Gondrecourt, Barrès et Sainte Anne de Verdun, Montmédy, Jean Moulin de Revigny, Pierre et Marie Curie de Bouligny, les lycées Margueritte de Verdun, Henri Vogt de Commercy et EPL Agro de Verdun se 
distinguent également.
Le concours, organisé par l'Union Départementale des combattants volontaires de la résistance et des déportés, en partenariat avec l'Inspection Académique, le Conseil Général et l'ONAC, ont amené les jeunes à réfléchir sur le thème "Les enfants et les adolescents dans le système concentrationnaire nazi".
Partager cet article
Repost0
26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 12:46
L'enseignement dispensé en 4ème et 3ème de SEGPA (Section d'Enseignement Général et Préprofessionnel Adapté) doit contribuer à la construction d'une orientation choisie ; en fin de troisième, l'insertion est indispensable vers une formation de niveau V en lycée professionnel ou en centre de formation d'apprentis. Dans le prolongement de cette action, des modalités de suivi d'aide et de soutien sont prévues afin de faciliter l'adaptation immédiate des élèves dans leur parcours de formation qualifiante en LP (Lycée Professionnel), CFA (Centre de Formation des Apprentis), ou EREA (Etablissements Régionaux d'Enseignement Adapté).
Il s'agit, par ces actions, de valider des acquis, de faire découvrir une famille de métiers, de favoriser la définition du projet personnel de l'élève, d'ouvrir les possibilités de choix à l'issue de la classe de troisième, par une découverte de divers champs professionnels.
Dans cette perspective, de nouveaux locaux étaient inaugurés au Collège Prévert, à Bar le Duc. De salles vétustes et d'équipements obsolètes, sont nés des espaces fonctionnels dédiés au champ 4, intitulé HSA, Hygiène Service Alimentation. Les travaux, auxquels ont beaucoup participé Messieurs Ryon et Sollazzini, agents au collège, ont permis, grâce à une importante participation financière du Conseil Général, de faire de ce champ 4 une motivation attractive pour les élèves.

Coupage de ruban, par les "chevilles ouvrières", MM Ryon etSollazzini, en compagnie de Madame l'Inspectrice d'Académie.
(photo Collège Prévert)








La présentation des activités et des motivations font partie du travail demandé aux collégiens, exercice pas toujours facile...





La préparation du buffet pour les invités demande minutie, originalité et imagination... le tout supervisé par le professeur Mademoiselle Chapon...








A l'heure de la dégustation, on ne peut dire que bravo à ces collégiennes qui ont concocté les plats délicieux, superbes à voir, réjouissant et les yeux et les papilles, le tout agrémenté de compositions florales guidées par leur professeur, Madame Chaupain...
Partager cet article
Repost0
26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 09:56
Une petite visite de convivialité vendredi à l'école Bugnon Rostand a permis de constater l'évolution du projet "archicour", évoqué lors d'un précédent article. Le service des Espaces Verts de la ville de Bar le Duc a mis à profit les vacances scolaires de printemps pour concrétiser les projets mis au point par les élèves de l'école.
Ainsi, la petite
cour présente-t-elle maintenant un aspect net, propre et agréable à vivre.
Les mauvaises herbes ont disparu, les vieux yuccas défraîchis et dangereux ont quitté les lieux, des plantations nouvelles ont fait leur apparition dans la plate-bande le long du mur, un banc a été installé, la structure "pique-nique" a changé de place et a gagné l'ombre du feuillage, un bac à hauteur confortable attend les futurs petits jardiniers... le sol a perdu ses inégalités, une piste pour joueurs de billes a été façonnée à la place des galets... de quoi avoir envie de passer un moment bien agréable, avec les beaux jours printaniers!





















De l'autre côté, dans la grande cour, des tableaux ont été posés sous les préaux, les haies décharnées et pourvus de piquants peu amènes ont été retirées et ont laissé place à une bordure de bitume, rançon du modernisme!










Ne reste plus à attendre que le plan de la cour avec les jeux de marelles diverses, pour effectuer les tracés!
Partager cet article
Repost0
4 avril 2009 6 04 /04 /avril /2009 23:39
Semaine du développement durable... l'occasion était belle de lancer cette initiative de Petitbus sur toutes les écoles. Après l'expérience menée à Jean Errard, notre adjointe à l'Environnement, Maryline Menoux, a mis sur pied cette action sur les autres écoles. En association avec l'USEP, Meuse Nature Environnement , Bus Est et le Pays Barrois. Revêtus de chasubles jaune fluo, 264 écoliers et 108 parents bénévoles ont décidé pour cette occasion de venir à l'école à pied. Sans compter les habitués de longue date de cette formule traditionnelle!
Petitbus, c'est donc un ramassage scolaire à pied, une méthode douce dans un souci de protection de l'environnement.
A l'école sans voiture, un objectif que l'on voudrait voir développé plus avant... en effet, nombre d'enfants n'ont que quelques centaines de mètres à parcourir pour venir à l'école et pourtant, beaucoup de parents n'hésitent pas à prendre la
voiture pour ces allers et retours...

A 16h30, les enfants concernés par l'opération ont dégusté un goûter bien appétissant: offert par Bus Est, petit pain bio pétri et cuit par la boulangerie La Croustillette et jus de pomme bio des vergers Prot de Cousancelles.






























Partager cet article
Repost0
4 avril 2009 6 04 /04 /avril /2009 07:42
Développement durable : mode de développement veillant au respect de l'environnement par une utilisation raisonnée des ressources naturelles, afin de les ménager à long terme. (Larousse)
Sous l'impulsion de la Maison du Tri de la CODECOM, les élèves des écoles de la CODECOM ont planché sur le concept de développement durable. Leurs recherches les ont menés à enquêter sur la gestion des déchets.

Un premier tableau réalisé par les écoles de Savonnières et Resson nous propose de ramasser, trier, brûler, récupérer, composter, manger, stocker, tout un programme décliné en dessins explicatifs, tout un cheminement à travers les différents déchets que nous produisons chaque jour et pour lesquelles des solutions de traitements sont adaptées.
Ils ont visité l'usine
Wellman, spécialisée dans le recyclage des plastiques, PEHD (plastiques opaques)  ou PET (plastiques transparents), tous deux de la famille des polyéthylènes.
Ces plastiques devien
nent paillettes puis fibres, pour se retrouver dans les moquettes, les revêtements intérieurs et isolants phoniques des voitures, les canapés, les matelas, les oreillers et couettes, les produits d'hygiène comme les couches culottes des bébés, les filtres, linges d'essuyage industriels et tampons abrasifs.
Les élèves de Combles ont réfléchi sur la thématique du papier: que faire de toutes ces différentes sortes de papiers qui encombrent nos boîtes aux lettres et notre vie de tous les jours? Recycler le papier permet de sauver des milliers d'arbres, d'épargner 66% d'eau, d'émettre deux fois moins de CO2, le tout pour la même quantité de papier neuf, à partir du bois... Ainsi, une tonne de papier recyclé permet de laisser la vie à 17 arbres, d'économiser 200 000 litres d'eau et 100 litres de pétrole...

A Naives-Rosières, les "Petits Princes" se sont penchés sur la fabrication de l'acier et par là-même son recyclage. L'usine de recyclage trie les aciers en les repérant avec un gros aimant et les brûle pour les fondre. Ce nouvel acier peut ensuite être utilisé pour de nouvelles applications, de nouveaux produits finis, qui seront plus tard  mis à la poubelle et de nouveau recyclés... une chaîne sans fin...
Et le verre? De sa fabrication à son recyclage,  le chemin est tracé... en tout cas pour les verres d'emballages. Attention, ne pas mettre les verres à boire, la vaisselle en verre ou des verres à vitres dans la poubelle à verre, ils ne peuvent être recyclés de la même façon, car ils contiennent du plomb, qui se dépose au fond des fours et attaque les pierres réfractaires...
Et nous, que pouvons-nous réaliser dans notre petit coin de jardin? Eh, bien, le compostage! Que peut-on mettre dans le composteur? Que se passe-t-il
dans le composteur? Pourquoi faire son compost? Que faire avec le compost? Autant de questions qui ont trouvé leurs réponses...
Les délégués de la CODECOM, spécialistes du tri sélectif, étaient là pour expliquer, exposer, répondre à toutes les interrogations des élèves des classes venues visiter l'exposition.
Et l'après-midi, tous ont pu assister au cinéma à une projection du film Wall E, offerte par la CODECOM. Une histoire d'amour entre un petit robot mangeur de déchets et une jolie petite robote prénommée Eve...

Partager cet article
Repost0
3 avril 2009 5 03 /04 /avril /2009 12:22
Le DAIP (Dispositif d'Accompagnement vers l'Insertion Professionnelle), est destiné à accueillir les jeunes de plus de 16 ans sortant du système scolaire sans solution d'insertion professionnelle. Il propose des réponses adaptées à chaque jeune.
Le DAIP, né dans l'académie de Nancy-Metz, est une action partenariale initiée par l'Education Nationale. Elle accueille tout jeune sans solution pour lui offrir une réponse individualisée, adaptée pour le remobiliser et pour l'accompagner dans sa démarche d'insertion.
Sont concernés les jeunes de plus de 16 ans, sortis du système scolaire depuis moins d'un an, avec ou sans qualification, en difficulté d'insertion. C'est une mesure qui dure au maximum un an.

Le DAIP est basé sur l'élaboration d'un parcours de formation ou d'insertion pour une remotivation ou même une socialisation.

Le professeur et ses partenaires établissent un projet réaliste, validé par des périodes en entreprise et/ou en établissement scolaire,

Ces réponses, soit individuelles, soit collectives, sont structurées dans la durée, les contenus et le coût. Le cursus est ponctué d'apprentissages théoriques et pratiques en fonction des besoins, et accompagné d'activités plus diversifiées (mobilité, théâtre, activités sportives...) pour permettre au jeune de développer ses capacités d'autonomie, d'estime de soi.

A la fin des douze mois, 30% de ces jeunes se retrouvent dans une filière de formation, un tiers se tournent vers l'apprentissage et les autres sont orientés vers la Mission Locale ou le Pôle Emploi.
Le DAIP une des réponses proposées aux jeunes en rupture, une des réponses qui peut leur apporter, à un moment donné, une solution, une aide, un coup de pouce.

Un DAIP est en place au Lycée Ligier Richier à Bar le Duc.

Partager cet article
Repost0
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 19:48
Ce mardi, le soleil était au rendez-vous pour accueillir les centaines d'écoliers venus pour disputer le traditionnel cross de printemps. Des élèves de cycle 3 des écoles Bugnon Rostand, Gaston Thiébaut, Edmond Laguerre, de Fains-Véel et de Naives-Rosières ont passé l'après midi au stade de Marbeaumont.


Ecoute des consignes, échauffements, mises en jambe et c'est le départ, emmené par des enseignants, chargés de ralentir le rythme, pour réfrener les ardeurs et permettre ainsi de réussir à tenir la distance... De compact au début, chaque groupe se presse pour finalement s'étirer le long des barrières, sous les frondaisons...
Arrivé sur la piste, le premier, d'un dernier coup de jarret, se jette sur la ligne, les suivants, dépités, font contre mauvaise fortune bon coeur. Et les derniers, harassés, terminent le circuit, avec les honneurs, ils ont rempli leur contrat!

Et tout ce petit monde suant et soufflant, se
dirige vers la buvette, tenue par des enseignants ou des parents: un goûter fourni par la ville de Bar le Duc, jus de fruit et barre chocolatée,  est à disposition pour étancherla soif et apaiser la faim... de quoi reconstituer des forces mises à mal par l'épreuve!

Et pour les plus chanceux, des récompenses sont attribuées... cruauté du classement... Sous les hourras et les applaudissements de leurs fans, les champions
montent sur le podium... heure de gloire!

Mais, déjà, les classes se reforment, les maîtres recomptent leurs ouailles, il est temps de rallier l'école. Des bus pour certains, ce sont les plus vernis, un escalier escarpé pour d'autres, et ça c'est un peu moins drôle!!!

































































Partager cet article
Repost0
28 mars 2009 6 28 /03 /mars /2009 16:07
Depuis quelques années, les écoliers de l'école élémentaire Bugnon-Rostand ont réfléchi sur un projet d'aménagement de cour, appelé alors "Archicour", projet sans cesse remis. Certains ont d'ailleurs quitté l'école sans voir la réalisation de ce projet.
En compagnie des responsables des services enseignement et espaces verts, j'ai rencontré vendredi après-midi les délégués de classe. Ceux-ci nous ont présenté leur nouveau projet d'aménagement des cours de l'école, plus simple, mais en grande partie réalisable, un projet accompagné de règles de vie qu'ils entendent faire respecter par tous.





Et sur le terrain, nous avons pu nous représenter leur vision de la cour, non pas idéale, mais avec des propositions qui tiennent compte de la situation particulière de ces deux cours.
La grande cour, initialement la seule de l'école, est close de hauts murs et fermée d'un lourd portail plein et massif. Pour la rendre plus agréable à vivre, les demandes sont, somme toute, assez traditionnelles: des tracés au sol pour jouer et faire du sport, des surfaces d'écriture sous les préaux, un panneau de basket, des bancs...
La petite cour, anciennement petit jardin d'entrée à la bibliothèque, permet d'autres activités, plus calmes. Et là, les demandes sont plus spécifiques: piste pour jouer aux billes, bacs pour des activités de plantations, surface d'écriture au mur, marelles, bancs... Si l'actuel sol caillouteux ne semble pas ravir les écoliers, les pierres qui dépassent par endroit seront donc retirées.







Pour l'agrément des lieux, des plantations arbustives seront prévues le long du mur borgne toujours à l'ombre et les yuccas seront retirés...
Ces diverses demandes ont été prises en compte et seront pour la plupart réalisées.
Mais quelques-unes resteront insatisfaites, pour des raisons techniques (comme le panneau de basket), ou budgétaires (comme le revêtement au sol de la petite cour ou la totalité des bancs...). Reste à chiffrer les tracés, lorsque le plan aura été transmis au service de l'enseignement.
Rendez-vous donc est pris pour une réalisation en grande partie sur l'année 2009...
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Diana André
  • : Conseillère Régionale Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine depuis janvier 2016 et attachée plus que jamais à la défense et à la promotion de notre territoire, je m'efforce d'être force de propositions, d'accompagner les projets, d'initier des actions significatives de progrès pour tous les citoyens.Bien consciente qu'être à l'écoute ne suffit pas, je suis persuadée que c'est par l'action politique au service de tous que nous pourrons, que nous devons, "inventer demain".
  • Contact

Recherche