Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 11:59
Voeux préfet 2010Cette année, c'est dans le grand hall du Conseil Général qu'a eu lieu la cérémonie conjointe des vœux du Président du Conseil Général et du Préfet de la Meuse.
Des voeux en demi-teinte, reflétant bien la morosité actuelle.
Si le président Namy était un peu dans une situation inconfortable, partagé entre ses difficultés d'une part à endosser son costume de soutien à un gouvernement de droite qu'il a élu et d'autre part à dénoncer les manques de compensation et à souligner les incertitudes portées par les prochaines réformes, j'ai eu l'impression que le représentant de l'Etat ne l'était pas moins, préoccupé qu'il était par la tâche difficile de faire miroiter aux oreilles des "forces vives" présentes les chiffres qu'ils voulait éloquents, dispensés avec tant de générosité par l'Etat souverain au service et au secours de la Meuse. Il a fallu certainement chercher dans toutes les strates de la fonction publique pour réussir à présenter un nombre impressionnant de millions d'euros, qui, telles des colombes s'envolant d'un haut de forme de magicien, nous laissaient tous pantois d'admiration et d'incrédulité...
Mais rassurons-nous, Monsieur le Préfet trouve notre département très agréable et ses habitants très sympathiques... Il est vrai, que, comme pour tous ses prédecesseurs, son séjour parmi nous sera sûrement très compté quant à la durée de sa présence, alors vaut-il mieux pour lui, manifester un certain plaisir de passer quelques mois encore dans notre beau département, si rural et si vert...
Et ce que j'ai trouvé de plus dommageable, c'est que cette cérémonie ne m'a pas permis d'assister dans son intégralité à la présentation des voeux de Monsieur le Maire de Savonnières.
Partager cet article
Repost0
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 10:55
Convention1Ce jeudi a été signée une convention entre l'association du Souvenir Français et le Département de la Meuse, pour la "sauvegarde des sépultures des soldats Morts pour la France et des monuments de mémoire du Département de la Meuse".
En présence de Gérard DELBAUFFE, Contrôleur général des Armées et Président général du Souvenir Français, le président Namy a signé cet engagement, dont vous pouvez lire par ailleurs les différents articles sur la page correspondante.Convention2

Voici le pourquoi de cette convention qui s'inscrit dans le programme de la politique de Mémoire du département.

Le Département de la Meuse est parsemé de nécropoles nationales et lieux de mémoire d’importance nationale ainsi que de modestes monuments commémoratifs et de nombreuses tombes de combattants morts pour la France dispersées dans les cimetières communaux. Afin d’assurer l’entretien de cette seconde catégorie de sites et de tombes, le Conseil Général Convention3de la Meuse et le Souvenir Français ont décidé d’unir leurs moyens.

Pour sauvegarder quels types de sites ?

Pour comprendre  

- De 1914 à 1918 de nombreux combattants « Morts pour la France » ont été inhumés dans des cimetières communaux (en particulier les morts dans les hôpitaux).  

- A partir de 1919, l’Etat a mis en place une politique de création de grandes nécropoles nationales (et donc de regroupement des tombes).  

- Les regroupements n’ont pas été complets : dans de nombreux cimetières communaux, des tombes ont été laissées en place. Se sont alors constitués des « carrés communaux »  

- Parallèlement, des familles ont demandé la restitution des corps de leurs parents (environ 30 %)  Convention4

- Les corps restitués ont été ré-inhumés dans les villes choisies par les familles mais deux possibilités se sont présentées:

      Soit le corps a été inhumé dans une tombe familiale

      Soit le corps a été inhumé dans une tombe mis à disposition par la commune dans le carré communal existant.

Qui entretient les carrés communaux ?

Il existe 87 carrés communaux en Meuse. Ils sont généralement entretenus par le Souvenir Français.

Pour ce faire, ce dernier reçoit  

- une indemnité de l’Etat pour les tombes des « Morts pour la France » « in situ » (1.22€ par tombe)  

- il ne reçoit rien pour les tombes des restituésConvention5

Pour quel partenariat ?

Le premier objectif est de re-déterminer un concessionnaire aux tombes en déshérence : le Département de la Meuse qui, à travers une indemnité d'un montant égal à celle de l'état, permettra au Souvenir Français d’accomplir pleinement son action.

A cette fin, le Conseil Général consacrera un budget annuel de 3050 € qui permettra d’entretenir 2500 tombes.

Le second objectif est de fixer deux règles essentielles :  

- signaler l’existence de sépultures dans tous les cimetières communaux  

- régler la question des stèles et monuments en déshérence
Partager cet article
Repost0
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 09:03
La fédération départementale de la Meuse de l'UFAL, l'Union des Familles Laïques, dispose d'un tout nouveau site sur lequel tout un chacun peut consulter des articles très intéressants sur différents domaines qui nous concernent tous.
Tout en se faisant le relais de l'Union Nationale, des articles sont également rédigés par les adhérents de Meuse, abordant des sujets très divers, ouvrant la voie à une autre réflexion, présentant un autre point de vue que celui habituellement véhiculé par les médias, qui sont bien souvent très inféodés au système.
Etre vigilant quant à toutes ces réformes que l'état et le gouvernement nous concoctent en nous présentant les changements à venir sous leurs plus beaux atours, c'est le rôle de l'UFAL qui, outre la défense des droits des familles, veille à l'information de tous pour dénoncer les travers et les vices cachés de ce qu'on nous prépare sous couvert de nécessité de réforme.
Les premiers articles parus évoquent en particulier la santé avec la dégradation de notre protection sociale.
A lire sans modération et à transmettre...
Le Projet de Loi de Finance de la Sécurité Sociale, intitulé: Pendant la crise, la démolition de la sécu continue...
Mieux se soigner, est-ce leur but?
L'UFAL dénonce la privatisation de l'enseignement...
Les virus de la grippe
Les bienfaits d'un groupe

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 19:20
Au tout début des vacances scolaires, dans les combles de l'école Jean Errard, une conduite d'eau a éclaté, victime du gel particulièrement intense cette nuit-là. Les dégâts ont été constatés par les agents de la ville, qui devaient effectuer le grand ménage. Et le spectacle était effectivement désolant: la laine de verre gorgée d'eau, s'était affalée dans la salle de classe de maternelle située au-dessous.
Il a donc fallu pomper et dégager cette énorme masse visqueuse, déménager le mobilier et sauver ce qui pouvait l'être. La salle d'à côté, inondée comme il se doit, a dû être asséchée avant que ne soit réinstallées tables et chaises pour accueillir les petits à la rentrée. Au sous-sol, l'auditorium, fleuron de l'établissement, inondé lui aussi, a été évacué de sa moquette et de tout le matériel musical qui y était rangé.
Par ailleurs, la neige infiltrée sous les tuiles a provoqué à divers endroits des chutes de plaques de plafond, provoquées par l'alourdissement des couches de laine de verre.
Il faut souligner,
pendant cette période de fêtes, la présence des directrices des deux écoles et l'immense travail réalisé alors par les services municipaux, aussi bien les services techniques et le service enseignement. Les agents, mobilisés, ont tout fait pour que soit effectués les travaux de nettoiement et de réparations urgentes, et que l'école puisse de nouveau accueillir les enfants dans de bonnes conditions le jour de la rentrée. Un grand merci à eux pour ces heures de travail et leur engagement pour un véritable service public.
Ce soir l'expert de l'assurance du Conseil Général était présent pour constater les dégâts et s'efforcer d'en chiffrer le montant. Si le matériel, le bâtiment sont à prendre en compte, il conviendra de ne pas oublier l'investissement des personnels municipaux.
Partager cet article
Repost0
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 16:41
Voeux du blog 2010 ter




















"La vraie générosité envers l'avenir consiste à tout donner au présent." (Albert Camus)
Partager cet article
Repost0
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 10:41
Mon plus beau rêve d'enfant... tel était cette année le thème proposé dans le cadre des Défis de l'écriture. Vendredi étaient remis les prix aux lauréats. Trois catégories, illettrisme, alphabétisation, français langue étrangère, trois catégories rassemblant des Défis 3adultes en difficulté dans le domaine de l'écriture et qui ont accepté au prix d'efforts remarquables une participation à un difficile travail sur soi-même. Et si quatre textes ont été choisis, choix difficile du jury, tous les textes sont à valoriser, méritant chacun un profond respect. Ces textes ont été rassemblés dans un recueil et font l'objet d'une édition mêlant images, calligraphies et mises en forme au clavier.
Sur la scène les textes ont été lus par les bénévoles.
Défis 1
Défis 9




Défis 2

Défis 10











Défis 4



Si Gilbert dans la catégorie illettrisme, Fathia dans la catégorie alphabétisation, Yasemin dans la catégorie français langue étrangère et Fabien, prix spécial du jury, ont été particulièrement applaudis, il faut saluer les prouesses de tous les participants.
Il faut aussi féliciter les nombreux bénévoles qui ont accompagnés ces courageux sur les difficiles chemins de l'écriture et bien entendu également les organismes qui soutiennent financièrement cette opération: le Rotary Club de Bar le Duc, la Société Eyquem, le Conseil Régional, le Conseil Général de la Meuse et la Ville de Bar le Duc.
Les structures participantes comme l'AMATRAMI, Pagode, le Centre Social Glorieux Cité Verte de Verdun, le Centre de détention de Montmédy, le Centre Social Marbot Libération, le Réseau d'Echanges Réciproques de Savoirs de Bar le Duc, l'OGEC Jean Paul II et les bénévoles du réseau CRI55 étaient présents pour rendre hommage à tous.

La remise des prix était agréablement mise en scène avec la participation des jeunes du PAEJ accompagnés d'Arièle et de Philip. L'après midi s'est terminée autour du verre de l'amitié, un coktail sans alcool préparé par les jeunes.
Défis 7Défis 8

Défis 6
Défis 5
Partager cet article
Repost0
16 décembre 2009 3 16 /12 /décembre /2009 21:03
Prix 1Par le grand et majestueux escalier de pierre, il faut se laisser guider par le brouhaha qui boudonne depuis la grande salle de la vieille abbaye.
Ce bruissement de conversations trouble la solennité de ces lieux. Sur des gradins, de jeunes collégiens, de Revigny et de Saint Mihiel, attendent sagement que commence pour eux l'exercice qui les a menés là.
Face à eux, des adultes, heureux de découvrir ces jeunes qui vont lire devant eux les deux premiers chapitres de "Sator", le prix Jeand'Heurs 2008. La mise en voix, préparée avec la collaboration de Daniel Sanzey, est remarquable et se déroule sans heurts, la preuve que le travail réalisé ces dernières semaines a bien motivé ces collégiens.Prix 3
Prix 4Sur la tribune, sous l'oeil b
ienveillant de la Marianne de bronze qui a vu d'autres évènements plus houleux, Alain Le Ninèze, écoute, attentif, le déroulé de son roman.
Et puis, c'est le moment où la lauréate du prix 2009 se dévoile enfin et l'on découvre son livre.
Le portrait d'un
homme retracé à travers les souvenirs de ses enfants, tel est le thème de "L'homme barbelé" distingué Prix 12pour le prix Jeand'heurs 2009. Prix 5
Ferdinand, homme torturé lui-même, qui torture sa propre famille et dont la disparition soulage ses proches, est le personnage principal mis en lignes par Béatrice Prix 10Fontanel, petite-fille avide de savoir qui était son grand-père, mais qui, par ses rencontres avec la famille déchirée, découvre une personnalité si forte et si cruelle que le récit qu'elle livre, pour historique qu'il soit, est une sorte d'exutoire mettant à jour des non-dits, pour une reconstruction de soi-même.
Les réponses aux questions de la salle sont toujours un exercice obligé pour celui qui se livre ainsi. On en sait ainsi un peu plus sur la génèse de l'ouvrage. A nous maintenant de le
Prix 11découvrir pour nous forger notre propre impression.Prix 6
Prix 7
Prix 8














Au nom du Conseil Général de la Meuse, Philippe Martin, remet à Brigitte Fontanel le prix Jeand'Heurs 2009, prix du roman historique. 9782246746119
Prix 9
Partager cet article
Repost0
16 décembre 2009 3 16 /12 /décembre /2009 19:10
PN 107 aUn gros point noir à la sortie de Bar le Duc, sur la route de Reims... ce "pont biais" qui fait pester les automobilistes dès qu'un train annonce son arrivée! Dans trois ans, si tout va bien, ne seront plus qu'un mauvais souvenir, ces barrières qui se baissent et stoppent parfois très longtemps le trafic intense qui trace et retrace à cet endroit stratégique, où l'on passe au-dessus du canal, où l'on croise la voie ferrée. Le grand chantier a commencé, qui veut à terme permettre aux usagers de la route de passer sous la voie qui date de l'époque du Maréchal Oudinot. PN 107 b
Soixante-deux trains qui croisent 11500 véhicules... de quoi effectivement réfléchir à une infrastructure qui réduira les risques, fluidifiera le trafic et apportera une meilleure sécurité.
Restera (!) ensuite à réaliser un pont pour cette fois-ci passer au-dessus du canal et avoir en ligne de mire le contournement sud de Bar le Duc, serpent de mer depuis cinquante ans et qui n'a jamais été si près de devenir un véritable projet très concret, puisque des études ont été engagées.
PN 107 cPN 108 gEn attendant cette transformation du paysage, c'est la noria des gros engins qui culbutent des tonnes de terre pour creuser, terrasser et dessiner le "synclinal" qui figurera le tracé de la future route.
Déjà un pont rail métallique permet le passage des convois ferroviaires, mais à vitesse réduite. Dessous, c'est un travail minutieux qui s'effectue pour préparer l'habillage de fer et de béton qui viendra s'arrimer aux parois dégagées par les excavateurs.
Rendez-vous en 2012 pour la fin des travaux. Encore quelques mois de patience...
PN 107 gPN 107 e













PN 107 f
Partager cet article
Repost0
13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 19:07

Ordre du jour de la séance du jeudi 17 décembre.

11h00: présentation publique du portail internet du Comité Départemental du Tourisme

          voeux d'urgence

14h00: pousuite de la séance

Budget

Débat d'Orientations Budgétaires 2010

Financements long terme 2009

Affaires de caractère non budgétaire

Education

Attribution des logements de fonction aux agents des collèges au titre d'une nécessité absolue de service

Tarification internat

Affaires culturelles et sportives

Schéma Départemental de Développement des Enseignements Artistiques

Protection Maternelle et Infantile

Schéma de la Protection Maternelle et Infantile (PMI) en Meuse

Mission Gestion patrimoine & Contrôle budgétaire

Procédure de transfert des collèges

Environnement & Energie

Environnement - Avis sur le projet de Plan Départemental révisé d'Elimination des Déchets Ménagers et Assimilés du Département des Vosges

Affaires de caractère budgétaire

Transports

Amendements au règlement départemental des transports

Tarifs applicables pour la Régie des Cartes de Transport

Participation au financement de la seconde phase de la LGV Est européenne

Budget - Engagement

Définition d'une politique de poursuite

Régie des Archives Départementales

Régie de la Bibliothèque Départementale

Affaires culturelles et sportives

Schéma Départemental des Equipements Sportifs

Conservation des Musées

Mise en place des nouveaux tarifs d'entrée au musée Poincaré à Sampigny

Nouveaux Tarifs de la Régie du Musée Poincaré de Sampigny

Gestion administrative et financière

Orientations du conseil général de la Meuse concernant la tarification 2010 dans les établissements et services sociaux et médico-sociaux

Mission Agriculture et Forêt

Forêt - Adhésion du Département à l'Association des Communes Forestières et au dispositif PEFC

Mission TIC et Projets innovants

Présentation du rapport annuel 2008 de délégation de service public pour l'établissement et l'exploitation d'un réseau départemental de communications électroniques à haut débit

Assemblées

Moyens des groupes politiques

Subventions départementales

Education

Collège de Saint Mihiel - Participation au championnat de France de Gymnastique untitled
Partager cet article
Repost0
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 08:28
Jeudi soir, une rencontre avait lieu dans l'amphi de l'EPL Agro pour évoquer les "Droits de l'Enfant", à l'initiative de "Solidarité Laïque" et de la ville de Bar le Duc. Et il y a évidemment beaucoup à dire et pas seulement à l'étranger. En France également de nombreux problèmes demeurent, ainsi que l'a rappelé Bernard Defrance de l'association Droits de l'Enfant International (DEI).
François Clausse de l'UNAPEI a plaidé la cause des enfants handicapés qui rencontrent encore aujourd'hui de nombreuses difficultés.
François Mercier, de l'association "Enfances 2/32 France Colombie" a rappelé l'engagement des volontaires et des parrains pour concourir à une meilleure éducation pour plus de 130 enfants à Pereira en Colombie même.
Gilles Porte, qui avait rencontré le matin même une classe de l'école Bugnon, a évoqué ses rencontres magiques avec les enfants du monde.
Dans la "Caravane Ensorcelée", installée boulevard de la Rochelle, les écoliers et les Barisiens pouvaient visionner les courts métrages réalisés par Gilles Porte: un enfant du monde se dessine sur une vitre, puis, comme par enchantement, le dessin s'anime et vient se déposer avec beaucoup d'humour à la craie blanche sur une surface noire...























Voilà l'instant magique, dans l'intimité de la caravane, où naissent les autoportraits des enfants du monde, appliqués et minutieux, et qui soudain, s'animent et, de facéties en acrobaties, se posent, sages et tendres, sur le grain noir.
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Diana André
  • : Conseillère Régionale Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine depuis janvier 2016 et attachée plus que jamais à la défense et à la promotion de notre territoire, je m'efforce d'être force de propositions, d'accompagner les projets, d'initier des actions significatives de progrès pour tous les citoyens.Bien consciente qu'être à l'écoute ne suffit pas, je suis persuadée que c'est par l'action politique au service de tous que nous pourrons, que nous devons, "inventer demain".
  • Contact

Recherche