Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 21:16

Tr-mont1.JPGDans un message, Lydia Bloch nous fait parvenir un témoignage d'un jeune Roumain ayant participé à la restauration du Mur du Terme.

Un jeune, parmi ceux de Baia Mare venus au chantier de Trémont, a pu voir le blog  de Diana André sur le « mur en pierres sèches » auquel il a participé, via nous et son ancien professeur de géographie Laura Cardos , qui  nous avait proposé de l'inviter.

Il écrit :

În primul rând, vreau să vă salut şi să vă spun că îmi este dor de orele de geografie. Îmi lipsesc...

În al doilea rând, aş dori să vă mulţumesc pt. faptul că mi-aţi oferit ocazia de a participa la acel proiect de restaurare a zidului "Le Chemin du Terme". Văzând aici ( http://www.diana-andre.com/article-34274954.html ) nişte imagini de acolo mi-am adus aminte de momentele frumoase petrecute alături de francezi. Pt. mine a fost o experienţă unică şi care m-a ajutat să văd lumea cu alţi ochi. Sper ca pe viitor să mai realizaţi astfel de proiecte la care să participe şi alţi elevi...cu siguranţă merită.

Cu mult respect, fostul d-voastră elev, Alexandru Vlad Tomele

Et la traduction de Lydia:

« En premier lieu, je veux vous saluer et vous dire que j'ai la nostalgie des heures de géographie...

En deuxième lieu, je voudrais vous remercier de m'avoir offert l'occasion de participer à ce projet de restauration du mur « le Chemin du terme ». Voyant ici quelques images d'alors, je me suis souvenu des beaux moments passés auprès de Français. Pour moi ce fut une expérience unique, qui m'a aidé à voir le monde avec d'autres yeux. J'espère que dans l'avenir vous pourriez encore proposer de tels projets, auquels je pourrais ainsi que d'autres... c'est sûr, cela mériterait d'arriver.

Avec grand respect, votre ancien élève, Alexandru Vlad Tomele »

Merci Lydia pour ce petit moment d'amitié et merci à tous ceux de l'ALPT et de la commune de Trémont qui peuvent ainsi mesurer l'inaltérabilité des liens qui se sont noués entre jeunes étrangers et jeunes Français.

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 18:53

ENTETE COUVERTURE ET SOUSCRIPTIONEn tout 109 aquarelles illustrant 16 villages tout au long de la Saulx... tel est le défi relevé par Jean Forget qui nous promène avec bonheur dans ce petit coin de Barrois. Alors pour faire partager au plus grand nombre ces merveilles, il les a regroupées dans un superbe ouvrage intitulé Reflets de la Saulx. Echenay, Montiers sur Saulx, Stainville, Lavincourt, Bazincourt sur Saulx, Rupt aux Nonains, Haironville, Saudrupt, Ville sur Saulx, Lisle en Rigault, Robert ESpagne, Trémont sur Saulx, Beurey sur Saulx, Couvonges, Mognéville, Andernay, autant de villages qui voient ainsi leurs plus jolis paysages, leurs plus remarquables demeures se poser avec délicatesse entre les pages de ce beau livre, accompagnés de beaux textes rédigés par le peintre.

Tout est pensé pour accompagner somptueusement ces magnifiques aquarelles: 128 pages papier couché mat 200 grammes, couverture rigide pleine toile du Marais, jaquette papier couché brillant 2 rabats, impression quadrichromie, pelliculage mat, vernis UV brillant, le tout emballé sous film à l'unité...

Voilà pour le côté "technique"...Alors, pour souscrire, n'hésitez pas... Téléchargez le bon de souscription et envoyez-le à Jean Forget jusqu'au 1er décembre...

Jean Forget vous donne rendez-vous samedi 11 décembre à Beurey sur Saulx, de 13h30 à 16h30, pour admirer les aquarelles originales qu'il exposera à la salle des fêtes. A cette occasion, celles-ci seront en vente, des reflets de la Saulx à emporter...

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 09:00

Lumières et couleurs de la SaulxVous pouvez retrouver des photos des articles et bien d'autres, en "grand", en feuilletant les albums suivants!


1. La Saulx, nature et tableaux


2. Les peintres et la Saulx


3. Remise des prix en musique


4. Des artistes dans l'église de Beurey

 

Lumières et couleurs de la Saulx 27Lumières et couleurs de la Saulx 35

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 15:06

J-Bernard-1-bis.JPGSamedi 26 juin, Bar le Duc a rendu hommage à Jean Bernard qui fut maire de la cité pendant vingt-cinq ans. Le conseil municipal a décidé d'attribuer son nom au stade de la ville, lieu qu'il aimait fréquenter et où il avait plaisir à rencontrer les sportifs.

J Bernard 2C'est sous un soleil de plomb que fut dévoilé le marbre blanc rappelant celui qui a transformé la ville durant un quart de siècle. Sans titre 2

Puis, c'est à l'abri de la chaleur, à l'ombre des Sans titretribunes, que fut évoqué le citoyen Jean Bernard. Ce furent Marc, le petit-fils qui illustra la vie de son grand-père, puis Noëlle Mangin, la fidèle adjointe qui évoqua l'homme politique et les réalisations qu'il a initiées et qui ont modernisé la ville, puis Norbert Leber, le maire de Griesheim, ville jumelée à Bar le Duc, qui rappela les liens tissés par Jean Bernard il y a trente-cinq ans.  

   Nelly Jaquet conclut avec un grand merci. Sans titre 5

Sans titre 4

 

 

Des émotions Sans-titre-6.JPGpartagées par tous les présents et particulièrement par tous ceux qui ont travaillé avec Jean Bernard...

Pour ma part, trois images... trois souvenirs...

Le plus lointain... alors qu'il était président des Amis de l'Ecole Laïque quand il m'a remis un prix pour mes résultats en classe de cours moyen... c'était un livre, de la collection Rouge et Or Quatre fillesDauphine "Quatre filles sur un mur"....

Plus tard, sur les bancs du lycée, quand il était professeur d'allemand et savait nous intéresser à cette langue et à ce pays qu'il avait connu lors de la seconde guerre mondiale... et tous les élèves savaient de quel village il était originaire... "Ich bin in Brabant le Roi geboren..."

Puis enfin, maire de Bar le Duc, lorsqu'il est venu en personne à l'école Thérèse Pierre quand j'étais directrice lors de la collecte de riz à destination de la Somalie... les enfants en avaient rapporté des kilos qui s'entassaient dans le hall...

Trois images, des souvenirs personnels qui ont jalonné ma vie de Barisienne...

Stade-Jean-Bernard-0001.jpg

 

Jean  Bernard et Hans Karl, deux maires heureux de l'amitié entre les deux cités...

Sans titre 3    

    
Les curieux de
découvrir Jean Bernard ou de le retrouver, peuvent écouter Noëlle Mangin qui le fait revivre avec émotion...


Partager cet article
Repost0
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 13:04

Je t'écris de 1Samedi donc, c'était la grande aventure! Je prenais le train pour aller nulle part! Expérience insolite s'il en fut!

Alors, quel était le but de cette extravagante entreprise? Tout simplement écrire! Ecrire à l'envi sur le thème donné par Thierry Lefèvre, écrivain en résidence à Bar le Duc depuis quelques mois. Au sein d'un groupe d'une trentaine de mordus, j'ai donc emprunté le chemin de fer, version 2010, un superbe TER, dont le confort n'a rien à envier au TGV.Je t'écris de 2

Un aller donc vers Nancy et conception d'une page ou plus d'écrit original, dont le sujet bien entendu avait trait au train, puis un retour aussitôt vers Bar le Duc avec une lecture de son oeuvre dans un compartiment réservé... Tel était l'enjeu de ce fabuleux voyage!

Chacun a donc mis son point d'honneur à Je t'écris de 3produire un récit d'imagination, fantasque ou non, relatif au rail. Et dire que ce n'était pas forcément chose facile que d'accoucher sur commande en si peu de temps d'un texte sortant des sentiers battus est un euphémisme! Chacun s'y est employé, s'efforçant d'écrire droit, prenant appui sur la tablette ou sur ses genoux, veillant à ne  pas trop dévier lors des à-coups dus à la vitesse ou aux virages.

Le paysage filait,  déroulant ses images Sans titreensoleillées et permettant  par instants de réactiver l'imagination parfois chancelante...

Sans titre 2

 

 

Je t'écris de 4

 

 

 

 

 

 

Les premiers faubourgs de Nancy allaient sonner le glas des productions, incitant à mettre la dernière main au chef d'œuvre en gestation.

Le temps de descendre, de composter de nouveau son billet et de changer de quai, remonter en voiture et c'était l'heure de vérité, celle où chacun devait vider son sac et en dévoiler le contenu devant les tiers. Livrer sa vérité n'est pas si simple!

Je t'écris de 5Les plus courageux s'y sont collés, déballant l'intime de leur imagination et révélant parfois des talents d'écrivain ou de conteur indéniables! Et comme lire les textes de tous demande du temps, certains n'ont pas franchi le pas, l'arrivée en gare de Bar le Duc les privant de notoriété ou les sauvant de la célébrité!

De retour à la médiathèque, un petit moment sympathique avait été préparé, où deux conteurs professionnels, s'appropriant des textes rédigés lors des précédents ateliers d'écriture, les ont joués devant le groupe, permettant d'en tirer une Je t'écris de 6saveur particulière, leur donnant une vie nouvelle. Sophie Wilhelm et Olivier Noak, de la compagnie Les Mots du Vent ont su donner aux mots du sens, du sentiment et une  renaissance.Sans titre 3

Sans titre 4

Une bien belle  matinée, à l'actif du personnel de la médiathèque,  Anne et Véronique, et de Thierry, écrivain enthousiaste!

Partager cet article
Repost0
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 09:58

Etang.JPG

Il est un jardin secret, à l'abri des regards, un écrin de verdure. Là, se love avec bonheur un petit étang où se mirent avec délice joncs et arbustes, grandes herbes et buissons. L'onde miroite en reflets changeants  et l'on pourrait croire voir dans le calme de ces lieux un reflet du paradis perdu. Pêche 11

Un soin extrême apporté aux plantations restées sauvages laisse le visiteur ébahi devant le calme apaisant du chatoiement des verts, rivalisant de fraîcheur et de  profondeur. De l'amande à l'opaline, du véronèse à l'olive, du lichen au céladon, on a sous les yeux la palette extraordinaire du peintre des forêts, sorti tout droit du grand album des fées des étangs. Quand on passe les hautes haies sombres, la magie de la mousse accueille les pas des intrus et les enveloppe de douceur. 

Pêche 2Et, là, au bord de cette émeraude, des petits pêcheurs, sagement attentifs, guettent la moindre ride, le plus petit ondoiement, signe probable de la touche perverse qui aura pris un imprudent aux écailles irisées. Les papas et papys souvent assistent, de leurs conseils experts, cette jeune génération, qui loin des bruits et pétarades, le regard fixe rivé sur cette  petite chose qui danse à la risée, apprend la patience et l'humilité.  

La canne flexible  s'affaisse parfois, mais vite se redresse, car l'instant n'est pas venu où Pêche 1l'épreuve se termine. Une touche et le visage s'illumine, enfin.  

Un vent léger frise l'onde   et n'émeut point les insectes des lieux.  

Quand sonnera l'heure où les comptes  seront faits, on aura passé une bonne journée dans ce lieu magique si joliment  entretenu par Monsieur Thiébaut. L'écrin se refermera et rendra à la nature cachée son calme et ses secrets, en fond de vallée, là où se mêlent les Pêche 3mystères de l'eau et de la terre.

Pêche 4 

 

Pêche 7Pêche 9Pêche 8Pêche 6Pêche 10Pêche 12 Un petit coin de paradis... aux portes de la grande ville...

Partager cet article
Repost0
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 12:48

Gagnante du concours «Ukraine's Got Talent", Kseniya Simonova, 24 ans, dessine une série de scènes sur une table de sable lumineux montrant comment les gens ordinaires ont été touchés par l'invasion allemande pendant la Seconde Guerre mondiale.

Son talent est captivant... Les images, projetées sur un grand écran, ont tiré des larmes au public très ému....

Couple assis se tenant les mains sur un banc, sous un ciel étoilé, puis avions et machines de guerre... 
Visage de femme en pleurs... Arrivée d'un bébé et sourire....

Retour de la guerre...

 Jet de sable et jeune femme dans le chaos... veuve âgée, le visage ridé et triste... monument au soldat inconnu...  

Une fenêtre...

Pour finir, un au revoir d'un père, les mains pressées contre la vitre... 
"La Grande Guerre Patriotique" comme on l'appelle en Ukraine, a coûté la vie à près du quart de la population avec 8 à 11 millions de morts sur une population de 42millions d'habitants.

Un petit conseil: laissez se charger la vidéo, pour l'apprécier sans coupures...

Partager cet article
Repost0
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 09:07

Groseille

2010, la groseille dans tous ses états... groseille à déguster, groseille à admirer, groseillier fleur, groseillier fruit... tout un monde de douceurs acidulées qui vont se trouver déclinées de multiples et savoureuses façons tout au long de cette année 2010.

On peut dire que la groseille est le fil d'Ariane qui relie d'un joli chemin les différentes communes de notre petit territoire. C'est cette petite baie rouge ou blanche, issue du groseillier, "plante identitaire", expression toutefois peu élégante à mes yeux pour sacraliser et promouvoir ce petit arbuste robuste et délicat à la fois! Je rappelle le principe: un groseillier pour chaque commune, qu'il soit fleur ou fruit!

Déjà Combles en Barrois, puis Chardogne, Behonne et Robert Espagne se sont pris au jeu et chacun a dévolu un petit coin de son domaine à ce roi des buissons.

Dimanche, Behonne renouvellera son allégeance  en proposant une animation musicale autour des pieds remis en terre l'an dernier.

Le 16 mai, Chardogne à son tour fêtera de nouveau la plante emblématique avec lors d'une randonnée-visite guidée.

Bar le Duc entrera dans la ronde dimanche 23 mai, lors d'une plantation de fête.

Val d'Ornain profitera, le dimanche 13 juin, du jumelage de la commune avec Montlaur pour procéder à l'intronisation de cet hôte nouveau sur son territoire.

Puis Combles en Barrois fera de nouveau honneur au fier arbuste en organisant une animation lors de la Journée Patrimoine de Pays le dimanche 20 juin.

Et, enfin, Trémont sur Saulx, profitant de la Sainte Catherine, sacrifiera à la tradition désormais bien ancrée, mettant ainsi un point d'orgue à l'année "Groseille" lors de la clôture de la saison touristique.

Partager cet article
Repost0
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 07:51

Hier soir, nous avons décidé, à l'unanimité, d'honorer Jean Bernard, maire de Bar le Duc pendant vingt-cinq ans, en donnant son nom au stade de Marbeaumont et à la rue qui y mène.

Qui, des Barisiens n'a pas connu ou entendu parler de Jean Bernard? Moi-même, j'ai encore le souvenir de mon professeur d'allemand au lycée Poincaré, éminemment respecté, sachant respecter et écouter.

Alain Burnel, conseiller municipal, qui a travaillé avec Jean Bernard et siégé au conseil municipal lorsque celui-ci fut maire, a rappelé son souvenir aux conseillers actuels.

"Madame le Maire, les Barisiens vous sauront gré de donner le nom de Jean Bernard à une rue et à un équipement majeur de BAR LE DUC, en dépit des années passées depuis son départ.

Seul élu de cette assemblée à avoir siégé à ses côtés en tant qu’adjoint pendant 18 ans, il m’est toutefois difficile, voir ambitieux de vouloir résumer les multiples réalisations que Jean BERNARD a su conduire pendant 25 ans pour transformer notre ville, je n’en citerai donc que quelques-unes.

Il la dota d’une véritable politique d’urbanisme. C’est sous sa conduite que fut achevé l’aménagement de la côte Ste Catherine. Nous lui devons notamment le secteur sauvegardé à la Ville Haute, la création des lotissements de la Chênaie, du Petit Juré … Il a également engagé les dossiers actuels de restructuration du centre ville, la création de la ZAC de la Fédération…

La politique sociale très volontariste qu’il a menée s’est traduite par le développement spectaculaire du CCAS, passé de 3 à 120 salariés avec la création ou la transformation des maisons de retraite, du centre de soins infirmier et la signature de la 1ère convention en Lorraine de maintien à domicile des personnes âgées, tandis qu’une politique culturelle ouverte au plus grand nombre se mettait en place avec notamment la création de l’Action Culturelle du Barrois et du Centre d’Initiation Musicale.

Une véritable politique sportive a vu le jour avec la création de l’OMS et la quasi-totalité des équipements sportifs actuels ont été réalisés ou rénovés: piscine couverte, stade à la côte, piste et tribune à Marbeaumont, les gymnases, etc…

En luttant pour le désenclavement de notre secteur économique, il est à l’origine de la création du contournement de la ville, de la mise à 4 voies de la RN 4 et il a su faire reconnaître notre gare comme départ d’une ligne TGV de rabattement, afin de maintenir au mieux notre desserte ferroviaire.

Son grand souci de défense du service public l’a amené à faire prévaloir la nécessité de la construction et de l’aménagement du nouveau centre hospitalier.

N’oublions pas non plus le jumelage avec GRIESHEIM dont Jean BERNARD a été l’initiateur et qui permet d’entretenir des relations de qualité entre les populations de nos deux villes depuis plus de 30 ans.

Parti dans la discrétion le 3 juillet 2004, il est juste de se souvenir du parcours et de la personnalité de celui qui a dirigé notre cité pendant 25 ans, la marquant d’une empreinte indélébile.

Jean BERNARD, c’était le socialiste qui fit cinq mandats consécutifs de Maire (1970 - 1995), fut Député de la Meuse à 2 reprises (1973 – 1978, 1981 – 1986), Conseiller Général de Bar-Nord (1973 – 1992) et Conseiller Régional pendant près de 20 ans, jusqu’à 1992.

Un homme qui à l’heure de la retraite politique, confiait « J’ai accompli mes mandats sans jamais mettre mon drapeau dans ma poche. Tout au long de ces années, j’ai cherché à défendre les plus faibles par delà les idées »

Homme de conviction, respectueux de chacun, quelques soient ses convictions, il n’imposait jamais rien aux autres. Il déclarait n’avoir jamais porté préjudice à quiconque, même à ses adversaires.

Il a fait la preuve qu’en politique, on pouvait réussir en honnête homme. Il avait cette éthique, cette intégrité et cette rigueur qui ne l’ont pas empêché d’agir et à l’heure où on assimile trop souvent les politiciens aux coups tordus, cette conduite est exemplaire !

Beaucoup se souviennent de lui comme étant un homme simple, apprécié de la population et des personnels municipaux, que les marques honorifiques reçues n’avaient pas changé (ordre du mérite de la RFA, puis la nomination comme chevalier de la Légion d’honneur française).

Il aimait rencontrer, saluer et écouter tout le monde avec attention.

Jean Bernard appréciait le sport et notamment l’athlétisme et le football. Il assistait fréquemment aux compétitions, appuyé sur la main courante du stade de Marbeaumont où il devisait avec ses amis… Beaucoup s’en souviennent encore

Pour toutes ces raison ce stade portera désormais son nom : Jean BERNARD"

Partager cet article
Repost0
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 18:49
Après l'Espuma de Brie de Meaux aux Noix de Nantois que vous avez découvert dans la vidéo, voici deux recettes vraiment très originales, qui méritent le détour...
Avez-vous essayé la terrine de madeleines de Commercy, zeste de citron et mirabelles? Au salon, j'ai goûté... c'est tout Madeleine.JPGsimplement délicieux! Alors essayez!
Ingrédients: zeste d'un citron vert et d'un citron jaune, 50 cl de lait, 100 g de sucre, 4 oeufs, 300 g de madeleines, 150 g de mirabelles dénoyautées, gelée de groseille, liqueur ou alcool de mirabelle
Beurrez et sucrez généreusement une terrine allant au four. Coupez les madeleines en deux et déposez-les dans le fond de la terrine. Ajoutez les zestes de citron et parsemez de mirabelles. Mélangez le lait, le sucre et les oeufs et versez la préparation dans la terrine. Celle-ci doit cuire au bain-marie au four à 150°. Servez avec de la gelée de groseille détendue à la liqueur de mirabelle...

Et puis la compotée de Mirabelle, Espuma de "Terre Amoureuse"!
Ingrédients: 1 pot de confiture de mirabelle d'environ 300 g, 170 g de vin "Domaine de Muzy" Cuvée "Terre Amoureuse", 330 g d'eau, 50 g de sucre, 4 feuilles de gélatine,
Mirabelle.jpgcannelle, 40 g de crème liquide, 4 jaunes d'oeufs et 20 g de miel de châtaignier
Chauffez l'eau, le vin, le sucre et la cannelle. Une fois à ébullition, ajoutez la gélatine préalablement ramollie dans de l'eau froide.
Chauffez 500 g de cette gelée et la crème. Fouettez les jaunes d'oeuf avec le sucre et le miel. Cuisez à la nappe, comme une crème anglaise. Versez dans un siphon et mettre 2 cartouches de gaz. Disposez une cuiller de confiture de mirabelle dans une verrine, secouez le siphon puis servez la verrine.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Diana André
  • : Conseillère Régionale Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine depuis janvier 2016 et attachée plus que jamais à la défense et à la promotion de notre territoire, je m'efforce d'être force de propositions, d'accompagner les projets, d'initier des actions significatives de progrès pour tous les citoyens.Bien consciente qu'être à l'écoute ne suffit pas, je suis persuadée que c'est par l'action politique au service de tous que nous pourrons, que nous devons, "inventer demain".
  • Contact

Recherche