Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 18:58

L'assemblée générale du Comité Cantonal du Souvenir Français avait lieu samedi à Robert Espagne. C’est une association loi 1901 d’utilité publique (l’une des plus anciennes de France) qui est investie d’une triple mission : conserver le souvenir de ceux qui sont morts pour la France, entretenir les monuments élevés à leur gloire, transmettre le flambeau du souvenir aux générations successives.

La défaite de 1870 entraîne l'annexion de l'Alsace-Lorraine par la Prusse. A cette époque pourtant, le sentiment national demeure très vivant. En Alsace, à la Toussaint, des jeunes filles déposaient en cachette des occupants des cocardes sur les tombes des soldats. En Lorraine, les "Dames de Metz" veillent à l'entretien des tombes des militaires français.

Un professeur alsacien, Xavier Niessen, refusant l’ordre prussien dans ces deux départements, a tenu à afficher son appartenance à la patrie française, pensant que le souvenir des morts pour la France permettrait de conserver le sentiment d’une union nationale.

Le 7 mars 1888, il appelle les Français à rejoindre l’association. Une période active s’ensuit. Pour plus de détails, vous pouvez lire un article très documenté sur le site du Souvenir Français du Bas-Rhin.

Et se pose aujourd’hui comme hier le problème de la transmission du souvenir. Souvenir et mémoire, deux termes intimement liés. De la mémoire transmise d’homme à homme, on est passé à une politique de la mémoire, qui pousse à la prudence et se doit de ne pas se transformer en sacralisation de la mémoire, suite à une demande sociale ou politique. Il est important de ne pas passer à une obsession du devoir de mémoire.

Le témoignage doit toujours être recoupé, vérifié, précisé, repoussé si nécessaire, replacé dans un ensemble. Et en effet, la mémoire n’est jamais figée; elle vit toujours au présent, constamment réélaborée en fonction des interrogations, des préoccupations et des conflits de nos sociétés. Et c’est dans le présent que nous construisons son avenir.

Le Souvenir Français y contribue fortement par les actions qu’il mène au quotidien.














Et pour cette assemblée générale, le colonel Michel Parisot avait choisi d'illustrer la manifestation par une exposition rappelant la nuit du 26 au 27 avril 1944 lors de laquelle un Lancaster fut abattu à Bure dans par un Messerschmitt, à l'aide de documents et de maquettes d'avions.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Diana ANDRE - dans Associations
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Diana André
  • Le blog de Diana André
  • : Conseillère Régionale Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine depuis janvier 2016 et attachée plus que jamais à la défense et à la promotion de notre territoire, je m'efforce d'être force de propositions, d'accompagner les projets, d'initier des actions significatives de progrès pour tous les citoyens.Bien consciente qu'être à l'écoute ne suffit pas, je suis persuadée que c'est par l'action politique au service de tous que nous pourrons, que nous devons, "inventer demain".
  • Contact

Recherche