Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 17:48

Abecedaire.JPGEtabli par le Parti Socialiste, un abécédaire reprend des affirmations de notre chef de l'état et les passe à la loupe des réalisations... D'ailleurs, on peut raisonnablement penser que cet abécédaire peut être enrichi de notable façon!

Quelques morceaux choisis...

A comme AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE

« Depuis des décennies, certains de nos territoires ruraux les plus fragiles sont gagnés peu à peu par la désertification… Aménager le territoire, c’est refuser que l’Etat ne renforce encore les tendances, là, à la concentration, ailleurs, au dépeuplement, plutôt que de rechercher un équilibre dans le développement de nos territoires. »

Discours Congrès de l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie, 1er décembre 2006. Interview accordée au magazine L'Ordinateur individuel, mars 2007.

La réforme territoriale, annoncée comme une nouvelle preuve du volontarisme sarkozien en rupture avec des décennies de « lâcheté gouvernementale » et d’« immobilisme frileux », est une coquille vide. Le rapport Balladur était déjà indigeste. La réforme telle que Sarkozy en a exposé les contours est en réalité reportée sine die. Pis, le chef de l’État s’est livré à une véritable coupe sombre dans les services de proximité, et ce sont les territoires ruraux qui en subissent aujourd’hui les conséquences de plein fouet, via la fermeture de bureaux de poste, de maternités ou d’unités de soin.

A comme ANPE

« L’ANPE, l’Unedic, les Maisons de l’emploi seront réunies en un seul service public de l’emploi, qui interviendra immédiatement et de manière personnalisée pour permettre à tous ceux qui le souhaitent de trouver ou retrouver un emploi beaucoup plus rapidement qu’aujourd’hui. » Mon Projet, 2007.

Le premier médiateur de Pôle emploi aura tenu un peu plus d’un an avant de claquer la porte et prendre la poudre d’escampette. Et de voguer ainsi vers d’autres horizons, faute de moyens.

S comme SANTÉ
« Je ne pense pas qu’il y ait matière à beaucoup d’économies dans la santé. Compte tenu de l’allongement de la durée de la vie, du progrès médical et de l’aspiration bien naturelle de nos concitoyens à vivre en bonne santé, l’investissement dans la santé sera forcément majeur. » Le Monde, 22 janvier 2007.
C’est peu dire que la santé est le grand renoncement du gouvernement. Quatre ans après ce discours pavé de bonnes intentions, les consultations sont à la hausse et les médicaments moins bien remboursés pour économiser 650 millions d'euros par an sur le dos des patients, au mépris de toute prévention. Et que dire du déremboursement de quelque 200 médicaments supplémentaires et de l’augmentation de 5% du tarif des mutuelles cette année. Et que dire des déserts médicaux qui ne cessent de s’étendre. En témoigne, notamment, la suppression des pénalités en direction des généralistes
s’installant en zones surdotées et refusant d’intervenir dans les zones manquant de médecins.

P comme PRISONS
« La prison est une autre zone d’ombre de notre République. Je ne veux pas parler de honte parce que ce terme ne rend pas compte du travail remarquable de l’administration pénitentiaire. Beaucoup d’améliorations ne doivent pas moins être apportées à notre régime carcéral. » Tribune « Une démocratie irréprochable », Le Monde, 9 mars
2007.
Inutile de s’étendre sur le sujet : la rénovation des prisons et des conditions de détention est l’un des pires échecs de la mandature. En témoigne le nombre particulièrement élevé de suicides, cette année encore, et la surpopulation carcérale qui pose clairement problème. Les rapports se suivent et rien ne change !

Pour ceux qui veulent en connaître quelques éléments de plus... très édifiants... ici!

Partager cet article

Repost 0
Published by Diana ANDRE - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Diana André
  • Le blog de Diana André
  • : Conseillère Régionale Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine depuis janvier 2016 et attachée plus que jamais à la défense et à la promotion de notre territoire, je m'efforce d'être force de propositions, d'accompagner les projets, d'initier des actions significatives de progrès pour tous les citoyens.Bien consciente qu'être à l'écoute ne suffit pas, je suis persuadée que c'est par l'action politique au service de tous que nous pourrons, que nous devons, "inventer demain".
  • Contact

Recherche