Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 08:03
Dans la quiétude de la cour-jardin de l'école Bugnon, des fragments de vie nous attendent. Fragments découverts et réinventés lors d'une classe découverte sur les lieux de l'horreur, corps déchiquetés et âmes brisées...
Dans une explosion de fureur, dans le fracas des armes, tournoient les parcelles de chair, arrachées aux combats, restées en suspens, le temps d'une étincelle de vie, figées à jamais dans l'Histoire inhumaine de cette guerre boucherie.
Et l'on entend les dernières pages, les derniers feuillets, les derniers mots de ces héros malgré eux, chairs à canon envoyées dans la boue de Verdun.
Les élèves du cycle III ont revisité l'Histoire et retracé l'horreur. L'indicible, avec l'aide de Thierry Devaux, plasticien, ils l'ont recréé, s'immergeant dans l'enfer et nous rapportant au travers de cette création monumentale des fragments, comme tranchés à la hache, revêtus de sang, de terre et de larmes...










Les lettres ultimes, écrites par les enfants, endossant les tenues boueuses et les pansements souillés des pauvres diables attendant la mort dans les tranchées,
s'écoutent et s'élèvent du chaos...
Plus loin, une mise en son accompagne dans l'obscurité ces dernières vies qui s'achèvent...
Un travail remarquable, réalisé dans le cadre du PLEA (Plan Local d'Education Artistique), par les élèves et leurs enseignants, Madame Jeanson et Monsieur Psaume, avec la collaboration du CIM.

Entre ombre et mumière, accrochés aux barbelés, des lambeaux de vies meurtries racontent dans un chuintement les épreuves et l'horreur... reflets de la folie des hommes...


Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Diana André
  • : Conseillère Régionale Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine depuis janvier 2016 et attachée plus que jamais à la défense et à la promotion de notre territoire, je m'efforce d'être force de propositions, d'accompagner les projets, d'initier des actions significatives de progrès pour tous les citoyens.Bien consciente qu'être à l'écoute ne suffit pas, je suis persuadée que c'est par l'action politique au service de tous que nous pourrons, que nous devons, "inventer demain".
  • Contact

Recherche