Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 10:55
Lors du dernier Mercredi de l'Emploi, nous avons visité l'entreprise de Jean-François Varnier, céréalier à Villers-le-Sec. Il a diversifié son activité en entreprenant de valoriser le bois. Un tiers de son chiffre d'affaires est représenté par la production de plaquettes, résultat du broyage de bois issus d'exploitations forestières meusiennes. Les larges surfaces boisées du département garantissent un renouvellement et une disponibilité de la ressource.




Ce combustible naturel est économique, il produit 3500 KWH par tonne, ainsi 1000 L de fioul correspondent à 13 m3 de plaquettes. Pour la production de 10 000 KWH, on dépense 300 € en plaquettes forestières, 450 € en bûches, 500 € en granulés de bois, 600 € en gaz, 900 € en fioul et 1200 € en électricité (données octobre 2008).

L'entreprise livre de deux façons: par benne ou par soufflerie, et peut intervenir également chez les clients possédant du bois afin d'effectuer du déchiquetage.
La fabrication de plaquettes permet de transformer par déchiquetage un bois hétérogène, lourd et incombrant, en un produit homogène alimentant les chaudières automatiques.







Les plaquettes sèchent sous un hangar aéré, sans jamais être remuées, se nourrissant de la chaleur se formant au centre de la pyramide...
Le silo, attenant à la chaufferie, permet l'alimentation automatique de la chaudière.












La conduite, enterrée, permet de chauffer quatre logements, emportant l'eau à plus de 70 °, et la ramenant à la chaudière pour de nouveau la réchauffer...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Diana André
  • : Conseillère Régionale Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine depuis janvier 2016 et attachée plus que jamais à la défense et à la promotion de notre territoire, je m'efforce d'être force de propositions, d'accompagner les projets, d'initier des actions significatives de progrès pour tous les citoyens.Bien consciente qu'être à l'écoute ne suffit pas, je suis persuadée que c'est par l'action politique au service de tous que nous pourrons, que nous devons, "inventer demain".
  • Contact

Recherche