Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 18:37
Ecrivain en résidence grâce au Centre National du Livre et à la ville de Bar le Duc, Thierry Lefèvre a choisi de travailler sur le thème du patrimoine de Bar le Duc et en particulier des frères Michaux. Il consacre un tiers de son temps à l'animation d'ateliers d'écriture, où sont accueillis des adultes et des plus jeunes.
Ce samedi, un "petit déjeuner littéraire" rassemblait à la médiathèque les passionnés d'écriture et de lecture, désireux de connaître les "secrets" de l'écrivain. Thierry Lefèvre a quelque peu soulevé le voile sur ses pratiques d'écriture, depuis ses débuts, avec des textes pour le théâtre, pour France Inter par exemple, des chansons ou des poésies pour enfants.
Ecrire pour d'autres a été un temps une de ses occupations. Il nous a ainsi expliqué le travail d'un nègre, et décrit les limites de l'exercice: comment conciler les désirs de l'auteur affiché et son propre savoir-faire, décrypter les documents fournis et au final accepter de se voir privé de sa production pour la voir endossée par l'"écrivain" en titre! Savez-vous que 80% des livres d'hommes politiques sont en réalité l'oeuvre d'un nègre?
Thiery Lefèvre a beaucoup écrit pour la jeunesse, puis les ados. Le roman policier le passionne, avec un soupçon d'historique. Ainsi l'intrigue d'"Attaques nocturnes" nous transporte dans le Paris de 1867. Le roman pour jeune ado, "Ce qui compte dans le premier baiser" laisse deviner, comme le précédent ouvrage, des éléments de son propre vécu.
Les relations entre l'écrivain et l'éditeur ne semblent pas non plus de tout repos, le premier devant bien souvent céder au second, que ce soit sur certains passages du récit à censurer ou l'illustration choisie pour la première de couverture...
Des romans à découvrir, en vente dans toute bonne librairie, à la Librairie Richez, rue Rousseau à Bar, par exemple...
"Ce mercredi 9 janvier 1867, comme chaque matin vers cinq heures, une rumeur naissait rue du Temple, avalait la rue Perrée et la rue des Fontaines-du-Temple, glissait rue de Bretagne et rue Réaumur avant de heurter l'angle de la rue des Vertus. Bois, fer, pierre résonnaient des chocs des sabots etdes roues. Hennissements des chevaux, braiments des mules, aboiements des chiens et cris des hommes en finissaient avec la nuit. Il était temps, il était l'heure."

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Diana André
  • : Conseillère Régionale Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine depuis janvier 2016 et attachée plus que jamais à la défense et à la promotion de notre territoire, je m'efforce d'être force de propositions, d'accompagner les projets, d'initier des actions significatives de progrès pour tous les citoyens.Bien consciente qu'être à l'écoute ne suffit pas, je suis persuadée que c'est par l'action politique au service de tous que nous pourrons, que nous devons, "inventer demain".
  • Contact

Recherche