Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 19:13
Déjà, pour ceux qui ne connaissent pas, le CDOS, c'est le Comité Départemental Olympique et Sportif... C'est une instance décentralisée du CNOSF (Comité National Olympique et Sportif de France), avec pour missions, la sauvegarde et le développement des valeurs de l'Olympisme, la défense et le développement du patrimoine sportif départemental, le développement de la pratique sportive en Meuse, la représentation du sport départemental auprès des pouvoirs publics.
Le CDOS aide à la gestion pour les comités départementaux, il intervient en partenaire et organisateur de manifestations sportives, il aide à l'insertion par le sport, à l'emploi sportif et associatif, il organise des formations, il aménage et valorise le territoire.
Au siège du CDOS, 1 rue du Lieutenant Vasseur à Bar le Duc, ne travaillent plus actuellement que deux permanents.
Au cours de cette Olympiade, le CDOS a mis en place des actions de formations pour les responsables associatifs: un stage de jeunes dirigeants, une formation à la comptabilité, une formation aux premiers secours.
Il a organisé une conférence sur la responsabilité des dirigeants, sur le mécénat sportif, le tout en cohérence avec la convention collective nationale du sport. L'opération Femmes et Sport a permis à 50 femmes de retrouver un équilibre de vie. Le CDOS a coorganisé avec le Conseil Général de la Meuse le Salon du Sport Meusien
à Madine.
Il est partenaire avec la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports, la Journée du Sport en Famille. La Journée Olympique organisée le 8 août à Tronville a rassemblé près de 500 enfants et adolescents.
Le recensement des équipements sportifs et le projet de création d'un observatoire du sport sont également à l'ordre du jour.

Voici quelques extraits du rapport moral du président Donny:

"Nous voici de nouveau réunis pour notre assemblée générale statutaire et notre assemblée générale extraordinaire qui doit désigner l'équipe du CDOS Meuse pour la prochaine olympiade.
Une olympiade qui se termine et qui a vu le sport meusien décrocher pour la première fois de son histoire non pas une mais deux médailles, certes de bronze, mais deux médailles aux J.O. de Pékin. Je me souviens encore du bref entretien téléphonique que j'ai eu avec Yolande Crahay la présidente du CN Verdun, ce samedi 16 août juste après la finale du 4 de pointe en aviron, finale dans laquelle les deux cousins Germain Chardin et Benjamin Rondeau venaient de décrocher une médaille olympique qui manquait au club. Un entretien bref comme je l'ai dit mais plein de joie et d'émotion. Bravo les gars, mais n'oublions pas la performance du troisième Verdunois en lice également à Pékin, Laurent Cadot. La chance ne lui a pas souri, en deux de couple, mais son courage fut exemplaire.[...]
L'an passé je vous faisais état de la baisse des aides financières via le CNDS. Compte tenu du seuil de subvention fixé à 450 €, ce sont 70 structures départementales qui n'ont pas obtenu d'aide. Pour 2009 avec une augmentation de l'ordre de 2,41% pour la Lorraine sur la part territoriale, nous pouvons espérer des retombées au niveau meusien.
Mais cette bonne nouvelle, il faut la tempérer avec l'augmentation du seuil des subventions fixées désormais à 600 €. Toutefois en passant par les têtes de réseau que devraient constituer les comités départementaux voire le CDOS, le CNDS devrait continuer à venir en aide aux structures locales. Sachez toutefois que sauf par manque d'informations, le décret d'application de la nouvelle organisation du CNDS n'est pas encore signé, ce qui n'a pas empêché de nous rencontrer en interne au niveau sportif et avec les instances de Jeunesse et Sports de façon à être dans les clous le moment venu.
Enfin, notons qu'en marge du CNDS, les autres financeurs que nous connaissons tous et que beaucoup d'entre vous sollicitent risquent de connaître des difficultés. De nombreuses collectivités territoriales, qu'elles soient des communes, communauté de communes, Conseils Généraux ou Régionaux connaissent des difficultés, à des degrés divers, mais qui risquent de toucher en priorité les associations, dont le travail et l'efficacité sur les territoires sont souvent sous-estimés pour ne pas dire ignorés. Au moment de prendre des décisions budgétaires, le monde associatif sportif est-il assez connu des décideurs politiques pour ne pas être laissé de côté ? Probablement pas et cet état de fait est dû en priorité à notre inefficacité à faire reconnaître l'utilité publique de notre action.
Il nous faudra donc très certainement apprendre ou réapprendre à discuter entre nous, à faire passer de l'information sur nos actions, bref... à nous unir pour faire connaître le mouvement sportif et son intérêt. Le CDOS en tant que représentant et défenseur du mouvement sportif en Meuse doit être ce lieu d'échange, de revendication, de proposition... L'organisation des pouvoirs publics étant dans une phase de mutation considérable et dans laquelle le sport semble parfois oublié, il en va de l'avenir du monde sportif en Meuse, de l'avenir de votre association, de vos bénévoles, en résumé ... de votre avenir."

Puis ce fut le rapport d'activités présenté par Gilles Taguel, un des permanents du CDOS, nous avons pris connaissance du compte rendu financier commenté par Dany Leforestier, qu'il a conclu ainsi:

"Je conclurai mon propos en redisant que le secteur sportif est très préoccupé par la situation actuelle :
- Du côté de l'Etat :
o Désengagement sur plusieurs champs (FONJEP*, aides aux associations)
o Affectation d'une partie du CNDS à l'accompagnement éducatif et établissement de montants planchers qui pénalisent les petites associations
o Manque total de lisibilité de la politique de l'emploi : septembre 2007, suppression des emplois aidés pour les associations ; octobre 2008, incitation à créer des emplois pour des durées limitées à 9 mois. Quelle est la prise en compte de l'utilité sociale des emplois que nous portons ? Sommes-nous justes considérés comme la variable d'ajustement du chômage ? L'attribution d'aides pour des CDD de 9 mois maximum participe à la précarisation des emplois, ne permet pas de former les salariés, ni de garantir une continuité des services rendus aux usagers et adhérents.
- Au plan local :
o L'annonce de réduction des subventions du Conseil Général, de 15 à 20% pour le monde sportif préoccupe fortement les dirigeants associatifs que nous sommes. Nous craignons que les petits clubs soient une nouvelle fois pénalisés.
- Vis-à-vis de nos adhérents et usagers :
o Sur fond de crise économique, les meusiens ne vont pas être épargnés. Nos associations risquent de perdre des dirigeants et des adhérents."

Et je dois ajouter que Sylvain Denoyelle, vice-président du Conseiol Général, n'a pas apporté de vraie réponse à toutes ces interrogations: inciter les intercommununalités à participer de plus en plus financièrement, faire des efforts au niveau de l'évaluation, équilibrer les partenariats entre les diverses collectivités...
Au terme de cette AG, Le Président Donny a été réélu brillamment.
Pour les curieux d'info, une petite visite sur le site du CDOS Meuse s'impose!

*FONJEP: Fonds de coopération de la Jeunesse et l'Education Populaire

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Diana André
  • Le blog de Diana André
  • : Conseillère Régionale Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine depuis janvier 2016 et attachée plus que jamais à la défense et à la promotion de notre territoire, je m'efforce d'être force de propositions, d'accompagner les projets, d'initier des actions significatives de progrès pour tous les citoyens.Bien consciente qu'être à l'écoute ne suffit pas, je suis persuadée que c'est par l'action politique au service de tous que nous pourrons, que nous devons, "inventer demain".
  • Contact

Recherche