Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2008 7 09 /11 /novembre /2008 17:40
Les Associations Educatives Complémentaires de l'Enseignement Public, agréées par le Ministère de l'Education nationale, œuvrent, sur tous les territoires, au plus près des citoyens, aux côtés des enseignants, des parents, des élus, dans le champ scolaire et périscolaire, dans la logique du développement et du rayonnement de l'Ecole publique. Elles en défendent les valeurs et visent à promouvoir le service public d'éducation dont elles sont des partenaires importants.
Leurs activités : accompagnement scolaire, formation des délégués d'élèves, éducation à la citoyenneté, ateliers de pratiques artistiques, activités sportives, encadrement de jeunes, classes de découvertes et voyages scolaires éducatifs, initiation à l'environnement et développement durable, centres de loisirs et de vacances d'enfants et d'adolescents, établissements spécialisés, sanitaires et sociaux, accompagnement et accueil de personnes handicapées, etc., bénéficient à des millions de jeunes et s'inscrivent dans les apprentissages éducatifs et scolaires nécessaires à chacun d'entre eux.
L'Avenir des Associations Educatives Complémentaires de l'Enseignement Public, et donc de leurs activités, est aujourd'hui gravement mis en péril par des décisions arbitraires et brutales du Ministre de l'Education nationale, alors même que la définition des Conventions Pluriannuelles sur Objectifs visait, à l'inverse, à apporter de la sécurité à leur financement.
En effet, en date du 6 octobre dernier, le Ministre de l'Education nationale a décidé unilatéralement, sans le moindre délai de prévenance, sans concertation préalable, de supprimer 25 % du financement des actions conventionnées par le Ministère au titre de l'exercice civil ...2008, soit avec effet rétroactif.
Cette décision du Ministre intervient bien tardivement en fin d'exercice, à une date où toutes les actions de l'année, et les charges financières correspondantes, sont engagées !
Elle est simplement motivée par un « gel budgétaire » au montant surprenant et disproportionné de 25 %, bien supérieur à la réalité des réserves budgétaires annoncées sur l'exercice 2008...
Elle est en contradiction avec l'engagement financier, sans réserve, notifié à ces mêmes Associations par le même Ministre en début d'année 2008.
Or, c'est sur cet engagement initial personnel très fort du Ministre que les Associations ont engagé les dépenses afférentes en exécution des missions couvertes par lesdites conventions précitées, dans le cadre de leur participation à des missions de service public.
Par ailleurs, toujours en date du 6 octobre, le Ministre de l'Education nationale a annoncé sa décision de ne pas reconduire, dès le 1er septembre 2009, l'aide qu'il apportait aux centaines d'emplois d'enseignants détachés, répartis sur tous les territoires, pourtant indispensables à la conduite des activités de terrain des Associations concernées, ce qui représentera une réduction globale de près de 70 % des financements concernés !
Ces annonces sont en totale contradiction avec les propos récents, tant du Ministre de l'Education nationale, que du Président de la République, sur l'apport irremplaçable des actions de nos Associations, le « travail exceptionnel que nous effectuons dans tous nos domaines d'activité ».

En Meuse, sont particulièrement concernés l'Association Départementale des Pupilles de l'Enseignement Public, la Ligue de l'Enseignement et l'Office Central de la Coopération à l'Ecole. Ces trois organisations apportent leur concours dans les missions complémentaires et indispensables à l'Education Nationale.
L'Office Central de la Coopération à l'Ecole (OCCE) est l'organisme national qui fédère la vie et l'action pédagogique d'environ 50 000 coopératives scolaires et foyers coopératifs...
L'Association des PEP gère en Meuse un SESSAD qui prend en charge des enfants mal-entendants ou présentant des troubles sévères du langage, un SAPAD qui accompagne à domicile l'enseignement des enfants malades, deux Ludobus qui sillonnent la Meuse et proposent des prêts et des animations éducatives dans les écoles autour du jeu, un service de formation adulte pour les collectivités dans le domaine de l'encadrement des enfants...
La Ligue de l'Enseignement, connue par beaucoup sous le nom de Fédération des Oeuvres Laïques, est un partenaire incontournable pour les classes découvertes, le sport à l'école avec l'USEP et l'UFOLEP, la lutte contre l'illettrisme avec Lire et Faire Lire, l'accompagnement de projets éducatifs...
Allons-nous nous laisser faire sans rien dire et céder à cette politique de l'argent, qui est par ailleurs attribué avec beaucoup de largesses à des projets dispendieux et distribué sans compter dans des domaines où les millions d'euros valsent à l'envi?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sak14 11/11/2008 23:08

Encore une fois les enfants trinquent à la santé de l'état au moment où les ministères de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur viennent de lancer deux appels d'offre d'un montant total de 220 000 euros pour assurer une "veille d'opinion", autrement dit surveiller tout ce qui se dit dans le domaine de l'éducation sur internet et ailleurs, les leaders d'opinion etc ... ce qui doit sembler plus utile que d'apporter soutien et éducation aux enfants, en difficultés ou non, par le biais d'associations qui ont pourtant fait leurs preuves ... merci xavier !

Présentation

  • : Le blog de Diana André
  • Le blog de Diana André
  • : Conseillère Régionale Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine depuis janvier 2016 et attachée plus que jamais à la défense et à la promotion de notre territoire, je m'efforce d'être force de propositions, d'accompagner les projets, d'initier des actions significatives de progrès pour tous les citoyens.Bien consciente qu'être à l'écoute ne suffit pas, je suis persuadée que c'est par l'action politique au service de tous que nous pourrons, que nous devons, "inventer demain".
  • Contact

Recherche