Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2016 3 14 /09 /septembre /2016 19:47
Majorité et opposition au Conseil Régional en Meuse

A la lecture de l’Est Républicain de mardi matin, je lis cet entrefilet concernant la polémique liée aux non invitations des élus d’opposition à la Conférence Agricole organisée conjointement à Verdun par le Conseil Départemental et le Conseil Régional. « Concernant l’invitation, Philippe Mangin, vice-président de la Région, explique que « pas plus les élus FN que les autres n’ont été invités. Les conseillers régionaux de l’opposition n’ont pas compris qu’ils n’étaient pas intégrés dans l’exécutif ». L’intelligence des élus d’opposition serait donc au niveau le plus bas… et celle des élus de la majorité au plus haut. Les modalités de la mesure du QI lui appartiennent. Sans doute faudrait-il faire appel à un test, il en existe des quantités en ligne ! C’est ce que l’on appelle sûrement le respect de l’autre s’apparentant à une forme de mépris.

Mieux vaut le prendre sur un ton léger et considérer donc que j’ai eu une sacrée chance d’assister à cette conférence ! Ma présence donc était illégitime. Sauf que j’étais invitée par le Conseil Départemental. Celui-ci est sûrement plus enclin que le vice-président du Conseil Régional à penser que nous ne sommes pas trop nombreux pour réfléchir à l’avenir des Meusiens et que celui de l’agriculture et des agriculteurs en fait partie.

Le vendredi précédent, lors d’une conférence débat sur le thème de la ruralité, à laquelle j’étais aussi invitée par le Conseil Départemental (… zut alors, j’étais encore là!), le vice-président s’est aussi largement étendu sur la nécessité de travailler ensemble, région, département et intercommunalité. C’est bien joli tout ça ! Revenant sur la loi NOTRé, il s’est insurgé sur le peu de représentativité des élus meusiens au sein de l’exécutif régional, trois élus dans l’exécutif, vraiment pas assez d’après lui au regard du nombre des élus des départements voisins! Certes… il a souligné que ce n’était pas faire insulte que de rappeler que je faisais partie de l’opposition ! De cela j’ai bien pris acte et ce depuis les résultats de décembre. Comme je le souligne précédemment, je pense être suffisamment intelligente pour l’avoir compris (mais bon… sait-on jamais! Un moment d’égarement…!)!

Lors de cette table ronde sur la ruralité, je reprends ses propos qui ont laissé perplexes les présents à cet évènement et qui savent ce qu’il en est, et je cite : « les élus doivent se serrer les coudes quelque soit leur sensibilité ». Se serrer les coudes, sans doute le sens de l’expression lui a-t-il échappé! Mais suis-je bête ! C’est cette façon de « faire de la politique autrement » si souvent mise en exergue par certains. Il est vrai qu’en période électorale, cela fait bien et n’engage à rien par la suite !

Enfin, on peut s’interroger dans quelle mesure cette stratégie politique d’évitement et même d’ostracisme systématique du vice-président meusien envers les élus d’opposition ne cristallise pas le ressentiment des citoyens envers les politiques et à terme ne favorise pas la montée des extrêmes. Ceux qui ont emprunté la Voix Sacrée mardi ont pu le constater. La responsabilité politique serait plutôt de tout faire pour qu’une réflexion soit engagée collégialement autour des sujets meusiens ou à tout le moins qu’une information soit dispensée. C’est en tout cas faire bien peu de cas d’une grande partie des électeurs meusiens.

Et, en ce qui me concerne, même si certains ne jugent pas cela politiquement correct, je suis chaque jour sur le terrain, à la rencontre des Meusiens, que ce soit avec les citoyens, les acteurs économiques, associatifs, politiques ou institutionnels afin de défendre les dossiers meusiens. Il y a tant à faire…

Partager cet article

Repost 0
Published by Diana ANDRE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Diana André
  • Le blog de Diana André
  • : Conseillère Régionale Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine depuis janvier 2016 et attachée plus que jamais à la défense et à la promotion de notre territoire, je m'efforce d'être force de propositions, d'accompagner les projets, d'initier des actions significatives de progrès pour tous les citoyens.Bien consciente qu'être à l'écoute ne suffit pas, je suis persuadée que c'est par l'action politique au service de tous que nous pourrons, que nous devons, "inventer demain".
  • Contact

Recherche